Défilé Olympia Le-Tan : la pause magique de la fashion week

La créatrice qui s'est faite connaître avec ses fameuses minaudières littéraires nous dévoile une collection magique où lapins et jeux de cartes s'impriment sur une garde-robe à l'esprit rétro.

Fashion week Paris : défilé Olympia Le-Tan automne-hiver 2014-02015
© Imaxtree.com
dã©filã© olympia le tan 14 15
Défilé Olympia Le-Tan prêt-à-porter automne-hiver 2014-2015 © Imaxtree.com

Pour la saison automne-hiver 2014-2015, Olympia Le-Tan nous a sorti de son chapeau une collection sur le thème de la magie. Un univers qui ne pouvait que forcément convenir à merveille à cette créatrice dont l'univers à la fois rétro et original s'est imposé en douceur dans le petit monde de la mode. Presidigitatrice Olympia ? Et pas qu'un peu ! En dessinant des minaudières aux allures de chefs-d'oeuvre littéraires, elle s'est imposée dans les mains des stars sur le red carpet. Une entrée par la grande porte pour mieux ensuite lancer sa collection prêt-à-porter. Après l'univers aquatique de l'été, la créatrice nous prouve qu'elle a plus d'un tour dans son sac pour nous envoûter. Les mannequins émergent d'un haut-de-forme géant, comme par... magie. Vêtus de body façon bunny chic ou encore d'imprimés cartes, les modèles s'avancent. La collection multiplie les clins d'oeil à cet univers spectaculaire. Le tout dans un esprit rétro qui s'épanouit dans des matières comme le velours et le mohair, dans des formes comme un gilet rose dragée noué ou encore dans des détails comme ces bandeaux noués sur la tête de ces coquettes assistantes de magicien. Les tailles sont cintrées et hautes. Les shorts flirtent avec la culotte de pin-up. L'esprit enfantin laisse place à une femme fatale.
Mais la styliste sait aussi vivre avec son temps et insuffle un vent de modernité à son dressing en y intégrant des pièces phares et tendances comme le sweat-shirt. Il y a aussi beaucoup d'humour dans ce défilé, comme pour rappeler que la mode est là avant tout pour nous amuser. Olympia Le-Tan mise sur les détails et notamment sur ses fameuses minaudières qu'elle détourne pour mieux nous faire sourire. Cela ne peut être que le cas avec ce sac-chapeau dont les anses représentent les oreilles du lapin qui doit en sortir. On pense aussi forcément à Alice aux Pays des Merveilles avec ces robes cartes ou encore ce costume de lapin blanc qui achève le défilé. L'émerveillement est total. La créatrice a su encore nous emmener dans son univers et nous conter une jolie histoire le temps d'une collection. On se demande déjà quelle surprise nous attendra la saison prochaine. Y a-t-il un médium dans la salle ?

 

Voir les photos du défilé

 

Et aussi : notre supplément fashion week