Fashion week Paris : on se tient à carreau chez Louis Vuitton

Marc Jacobs revisite le damier nous en fait voir de toutes les couleurs chez Louis Vuitton. Attention, motifs à foison et effets d'optique assurés !

Fashion week Paris : défilé Louis Vuitton printemps-été 2013
© Imaxtree.com
defile louis vuitton printemps ete 2013
Défilé Louis Vuitton prêt-à-porter printemps-été 2013 © Imaxtree.com

Chez Louis Vuitton, l'heure est au shopping de luxe. Marc Jacobs nous entraîne au cœur d'un décor, signé Daniel Buren, évoquant un centre commercial où les modeuses, au délicieux esprit sixties, arrivent en nombre sur les escalators.

Un côté automatique et presque hypnotisant qui se voit accentué par le choix de la mise en scène et le thème de la collection. Car délaissant le monogramme de la maison, le créateur américain se consacre sur le damier, tout aussi emblématique. Revus et corrigés, les carreaux sont revisités dans plusieurs formats et plusieurs coloris. Eté oblige, on craque pour celui jaune citron reflet du sol sur lequel les mannequins avancent. Dans cet esprit très années 1960 souligné par le choix du chignon crêpé surmonté d'un petit serre-tête à nœud et des ballerines à nœud et à talons, les tuniques s'offrent un décolleté discret mais plongeant parfait pour casser le rythme d'un imprimé presque psychédélique. La longueur des jupes et des robes n'est pas fixée tantôt sous le genou, tantôt mini ou au contraire jusqu'à la cheville au gré de ses envies. Le short comme la brassière optent pour le très court pour flâner sur la plage.

Le carreau joue de sa taille pour une meilleure impression. Dans un esprit très printanier, il s'offre des fleurs qui viennent se poser délicatement sur une veste ou encore une jupe et même sur des chaussures à bouts pointus. Le tailleur très madame n'échappe pas à la tendance et s'accompagne d'un sac assorti pour parfaire l'ensemble de la silhouette. Mais le damier sait aussi se faire plus audacieux en jouant la carte de la transparence pour un résultat qui n'est pas sans évoquer la mode Courrèges de l'époque. Le soir les robes et les tailleurs scintillent discrètement quand le sac à main s'efface au profit de la pochette.

Il en résulte une collection très hypnotique devant tant d'impressions mais qui ne nous laisse pas sur le carreau.

 

 

Voir les photos du défilé

 

 Et aussi : notre supplément fashion week