Courrèges

Courrèges en un coup d'oeil

Grande maison de haute couture française, Courrèges révolutionne la mode dans les années 1960 avec sa vision anticonformiste. Ingénieur des Ponts et Chaussée, André Courrèges crée la marque du même nom en 1961 et fait valoir sa vision avant-gardiste de la couture. Passionné d'architecture et de sport, il invente des lignes graphiques, impose le blanc dans ses collections et s'affirme comme l'un des porte-drapeaux de la libération de la femme. Surnommé «Le Corbusier de la couture», on lui doit le succès de la minijupe et l'apparition de matières inédites en couture comme le vinyle. En 1969, sa combinaison « Seconde peau » fait fureur dans les défilés. En 1972, il est même sollicité pour confectionner les tenues de sport des Jeux olympiques de Munich. Il lance la même année son premier parfum « Empreinte » présenté dans un flacon futuriste. Le styliste Jean-Charles de Castelbaljac rejoint la maison Courrèges en 1994. Après la retraite du couturier en 1996, c'est sa femme Coqueline qui prend les rennes de la griffe. En 2011, Courrèges est vendu à Frédéric Torloting et Jacques Boungert, patrons de l'agence de communication Young & Rubicam France.

Site officiel : www.courreges.com

Actualités

Dossiers

    Courrèges, une vision, une mode

    Rêveur lumineux, défenseur des femmes modernes et mobiles, et surtout couturier de génie, André Courrèges s'en est allé le 7 janvier. Retour sur ses créations qui ont bouleversé le cours du vêtement.