Comment porter le diadème (en dehors des défilés et soirées déguisées) ?

Hedi Slimane a fait de nous des princesses en rendant le diadème souverain lors du défilé printemps-été 2016 de la maison Saint Laurent.Mais comment peut-on faire si nous aussi on souhaite introduire cet accessoire royal dans nos looks du quotidien ? Mode d'emploi décalé.

Comment porter le diadème (en dehors des défilés et soirées déguisées) ?
© Imaxtree.com

Ces dernières saisons, les tendances nous ont sérieusement pris la tête. Des chouchous de fi-filles, des couronnes de fleurs d'ingénue et même des oreilles félines, les accessoires les plus tirés par les cheveux ont élu domicile sur nos crinières. À force d'opérations séduction et de matraquage iconographique (coucou Coachella), elles nous on fait porter leur chapeau du moment avec audace et conviction. Et bien la dernière en date menace d'en faire de même : le diadème est à nos trousses.


Il n'y a qu'Hedi Slimane pour nous faire adopter un tel toc mode. Le directeur artistique de la maison Saint Laurent vient de tirer sa révérence, après avoir placé la griffe en haut de la chaîne vestimentaire. Loin de vouloir faire de nous des souillons branchées, le créateur génial a décidé de couronner ses femmes d'un diadème Saint Laurent pour le printemps-été 2016. Une farandole de mannequins monarchiques ont ainsi défilé, redorant le blason de ce bandeau kitsch. Voici comment le laisser nous monter à la tête, du matin jusqu'au soir.

Au réveil 

Vous avez toujours rêvé de trouver le prince charmant. Maintenant que vous avez mis le grappin sur un spécimen qui a l'air de s'en rapprocher, pas question de le laisser passer. Alors, dégainez le diadème dès le premier matin. Vérifiez bien que Jules n'est pas redevenu un crapaud à la lumière du jour et, avant même de quitter les draps, hop, glissez le bijou royal dans votre chevelure. Ainsi, il se rendra bien compte qu'il a affaire à une belle au bois dormant, une princesse en devenir. Une initiative stylistique qui peut avoir aussi un effet "rappel" destiné à Monsieur. 
Le dress code : un déshabillé sexy qui joue sur la transparence, atténué par un kimono aux détails de satin.

Au bureau

Fière de votre effet waouh au saut du lit, vous ne quittez plus votre brillant bandeau. Direction le travail. De la machine à café aux salles de réunion, votre bijou rappelle votre autorité et bat toutes les autres tentatives de casual friday, bien trop fades à votre goût. Attention cependant à ne pas agiter votre couronne trop près de votre boss, sous peine de vous faire couper la tète. 
Le dress code : un tailleurs pantalon, composé d'une veste loose et d'un pantalon droit pour calmer votre impérialisme.

À la sortie de l'école

18h, l'heure pour vous d'aller chercher les seules personnes à trouver votre titre légitime : vos enfants. De retour à la maison, princesse maman peut enfin prendre ses pleins pouvoirs dans son royaume. Exit la tenue de travail, on passe en mode casual pour terminer la journée, diadème toujours bien vissé. À moins qu'il n'ait atterri sur la tête de votre chérubin.
Le dress code : un jean, un chemisier, un trench, une paire de bottes... Après tout, les reines sont des humaines comme les autres.

Le soir

Il est temps de finir cette longue journée couronnée en beauté et de révéler ce qui fait de vous une altesse en chair et en os. Place à la party queen ! La nuit tombée, votre bijou révèle toute sa puissance. Vous êtes nommée archiduchesse de votre bar préféré et le videur vous fait le baise-main avant de vous faire rentrer en club. Vous renouez enfin avec votre trône : le podium.
Le dress code : une robe fluide à la coupe épurée assortie d'escarpins, de quoi mettre en valeur votre noblesse effortless.