EVJF : mode d'emploi !

La tradition, autrefois réservée aux garçons, se féminise. Aujourd'hui, les futures mariées, comme Chloé Mills dans "Beautiful Beginning", fêtent dignement la fin du célibat. Mode d'emploi d'un rite initiatique aux nombreuses vertus.

EVJF : mode d'emploi !
©  Syda Productions

Pourquoi le fêter ?

D'abord, parce que c'est la tradition. En France, au XXIème siècle, les couples n'attendent plus de s'épouser pour vivre ensemble et avoir des enfants. En projetant de se marier, ils se font plaisir en organisant une belle fête qui met en scène l'officialisation et en respectant chaque symbole des noces. Ainsi, rien ne doit manquer au tableau, ni la pièce montée, ni le voyage de noces, encore moins l'EVJF ou l'EVJH (comprenez "enterrement de vie de jeune fille ou jeune homme") !

Aussi parce que les hommes, eux, ne s'en privent pas. Ces Messieurs pratiquent depuis toujours ce rite alors pourquoi rester en pyjama "pilou-pilou" à les attendre sagement ce soir-là ? Pour autant, on aurait tort de vouloir à tout prix les imiter en se forçant à siroter un cocktail, plus gênée qu'émoustillée, à la vue d'un Apollon dénudé qui nous lèche les ballerines... 
Enfin, parce que c'est sympa. Se retrouver entre filles, amies, soeurs, cousines, collègues le temps d'un week-end ou d'une soirée pour se détendre, s'amuser, décompresser avant le grand jour. Ce qui, encore une fois, ne veut pas dire qu'une fois l'alliance au doigt, c'est la fin de la jeunesse, des sorties et des soirées entre amis.

Les meilleurs plans de fêtardes

Il existe un nombre infini de manières de passer à l'action et autant d'astuces que les copines de la mariée, traditionnellement ses témoins, ne manqueront pas d'inventer en cachette pour personnaliser l'événement... Une seule règle : faire plaisir à la mariée et s'amuser. Exemples de scénarios auxquels vous pourriez avoir droit ou que vous pourriez soufflez à vos amies... 

 La formule classique : dîner entre filles dans un restaurant karaoké arrosé de champagne, cadeaux et surprises personnalisées. Classique, mais un brin dépassé. Il vaut mieux essayer de faire quelque chose qui fera vraiment plaisir à tout le monde.
 La formule chic : soirée de star en tenues au top de la tendance à une table étoilée puis direction un club privé derrière les vitres fumées d'une limousine...
 La formule coquine : dîner spectacle dans un bar à chippendale ou chez une copine et boîte de nuit jusqu'au petit jour est, elle aussi, un peu ringarde. On lui préfère des cours de pole dance ou d'effeuillage, idéal pour apprivoiser son corps et sa sensualité.
 La formule bien-être : après-midi au spa ou au hammam (certains proposent des formules spécifiques !) et dîner dans un restaurant branché (recettes fusion, menus végétariens et sushis à volonté).
 La formule nature : week-end à la campagne ou au bord de la mer avec au programme grandes balades, bavardages incessants et repas en terrasse, interdit aux hommes, of course. 
 La formule sportive : une journée autour d'une activité qui décoiffe : saut à l'élastique, accro-branche, paint-ball, baptême de l'air... 
 La formule nostalgie : déguisement, promenade dans la commune d'origine de la mariée, repas régressif à base de Nutella, musique des années 80.
 La formule ludique : 24 heures de jeu de pistes mêlant énigmes, défis, quête d'argent pour financer des haltes gourmandes et reprendre ses esprits. 

Faudrait pas que ça dégénère...

Et oui, vous auriez l'air maligne à rentrer à la maison la mine décrépite avec au choix : une gueule de bois mémorable, une amende pour racolage ou un inconnu dans votre lit ! Pour éviter tout débordement et revenir sereinement dans la réalité de votre couple, voici donc quelques conseils :

 La date de l'EVJF : surtout pas la veille du mariage ! Glissez à l'oreille de vos copines organisatrices de respecter un délai d'au moins une semaine avant le jour J pour que vous ayez le temps de récupérer. Pourquoi ne pas choisir le même jour que celui de l'EVJH ? C'est bien plus pratique et cela permet de terminer, pourquoi pas, les festivités tous ensemble !
 Vos limites : si vous redoutez plus que tout les sports à sensation, les gages ou encore les danses langoureuses, dites-le à vos amies ! Inutile que ce moment devienne pour vous une épreuve désagréable, pire une succession d'humiliations ! 
 Les mots pour le dire : mieux vaut éviter de présenter à Chouchou cette soirée comme la plus excitante de votre vie, ça pourrait le blesser. Rassurez-le plutôt sur la nature bon enfant de vos projets.
 Gérer le lendemain : inutile de vous étaler dès le petit-déjeuner sur vos exploits de la veille. Misez plutôt, après une bonne nuit de sommeil, sur un restaurant en amoureux pour un débriefing moins "à chaud". 
 Montrer l'exemple : si vous posez mille et une questions à votre futur sur son EVJH, attendez-vous à en subir les conséquences. Un, votre jalousie pourrait le pousser un peu trop près d'une pin-up en porte-jarretelles invitée pour l'occasion... Deux, votre manque de confiance pourrait lui donner l'idée de douter à son tour de vos intentions...

Lire également :