Comment se déroule un mariage turc ?

Les Turcs étant majoritairement musulmans, le mariage turc répond donc aux préceptes de l'Islam. Il y a cependant quelques différences, liées aux traditions du pays, avec les mariages musulmans d'autres régions du globe.

© Cenkay ÅŸahinalp

Mariage turc : les fiançailles

Le futur époux se rend avec ses parents au domicile des parents de celle qu'il a choisie pour demander sa main. Après plusieurs visites, un accord verbal est donné. La fête de fiançailles a lieu chez les parents de la future mariée. C'est l'occasion de partager un repas avec de joyeuses animations et de remettre à la promise des cadeaux, tels que des bijoux. Une période de préparation suit cette première fête. Les familles discutent alors de la date du mariage, du montant de la dot et des achats d'équipements.

Mariage turc : les préparatifs avant la cérémonie

La mariée doit avant tout purifier son corps lors du rituel du hammam. La "Kina gecesi", c'est-à-dire la nuit du henné, a ensuite lieu. C'est en quelque sorte le moment qui marque la fin de sa vie de jeune fille. Mains et pieds sont enduits de henné. Cette fête doit apporter prospérité et réussite au jeune couple. Selon le Code civil turc, les futurs mariés passent ensuite à la mairie pour acter leur mariage civil, étape obligatoire avant le mariage religieux.

Mariage turc : la cérémonie

Le mariage religieux est célébré par un imam en fin de journée après l'appel à la prière du soir. Traditionnellement, la mariée porte une robe blanche et recouvre sa tête d'un voile rouge. C'est un cortège, constitué de la famille du marié et d'invités, qui vient la chercher chez ses parents. Les familles échangent alors de l'argent pour l'envoi de la mariée chez son futur époux. Il s'agit d'une contrepartie symbolique. Le repas des festivités est généralement copieux et très animé. Les Turcs aiment danser. A la fin, la cérémonie du "Taki" permet aux invités d'offrir des présents aux mariés afin de les aider à démarrer leur nouvelle vie. Les billets sont notamment accrochés autour de leur cou. Les coutumes et rituels peuvent cependant varier selon les régions d'origine des familles des deux époux.

Lire aussi