Comment organiser un mariage gay ?

A l'heure où le Sénat commence à étudier le texte de loi sur le mariage pour tous, des organisateurs de mariage et des prestataires se lancent dans ce pari en participant au premier salon du mariage gay : the G-Day, le 27 avril 2013, à Paris. Avec les premiers mariés, il va falloir réinventer certains codes traditionnels du mariage !

Il y a plein de questions toutes bêtes, qui deviennent compliquées quand on décide d'organiser un mariage gay. Faut-il s'habiller tous (toutes) les deux en blanc ? Y'a-t-il un, deux ou aucun bouquet ? Et qui le lance ? D'habitude la mariée arrive au bras de son père et le marié au bras de sa mère, idem pour la première danse...oui, mais quand on a deux mariées ou deux mariés, quel est l'usage ? 


Même pour les "mariages hétéros" que j'organise, les mariés ont tendance à me demander ce qu'il est de bon ton de faire, ce qui se fait d'habitude... Or pour un mariage gay, il n'y a pas de "d'habitude" ! Finalement, le mariage gay va aussi permettre de dépoussiérer certains clichés et d'inventer une autre manière de se marier, de nouveaux codes. Gageons qu'il y aura de la créativité dans l'air.

Pour les garçons, c'est encore plus compliqué car ces nouveaux mariés ne se retrouvent pas forcément dans la tendance vintage, vue et revue sur les blogs et sites dédiés au mariage. Les futurs mariés vont certainement être force de propositions et les wedding planner seront là certainement pour les accompagner dans ce "brainstorming de mariage". C'est en tout cas, l'objectif du G-Day, un salon du mariage résolument gay, qui aura lieu le 27 avril 2013, au 8 Valois à Paris. Une trentaine d'exposants : photographes, décorateurs, bijoutiers, traiteurs, vidéastes...se réunissent pour réinventer le mariage.