Enterrement de vie de célibataire, d’où vient cette tradition ?

Il n’y a encore pas si longtemps cette tradition était exclusivement réservée aux hommes. Ce n’est qu’à partir des années 70 que les femmes renversent la tendance. Dans certaines cultures, la tradition des enterrements de vie de célibataire, notamment des enterrements de vie de jeune fille, offre une tout autre dimension...

Saviez-vous qu’il n’y a encore pas si longtemps cette tradition était exclusivement réservée aux hommes ?

Pour mieux comprendre, il faut revenir au XVIIIe siècle. Accompagné de ses amis, pères et oncles, la coutume voulait que l’on présente au futur marié, une dame de circonstance. Les activités allaient bon train tandis que la future mariée, elle, ne se souciait en aucun cas de quelques festivités que ce soit, trop occupée à finir de coudre sa robe et de fait supposée vierge, que pouvait-elle enterrer ? Se disait-on à l’époque…

Ce n’est qu’à partir des années 70 que les femmes renversent la tendance. Dans certaines cultures, la tradition des enterrements de vie de célibataire, notamment des enterrements de vie de jeune fille, offre une tout autre dimension. Au Mexique par exemple, il s’agit d’une fête à la fois familiale et religieuse, la mère du futur époux, la mère de la future mariée et même les grands-mères sont à la fête. On y offre surtout des objets symboliques, comme une bible, une croix, du sel ou de l’argent. Les cadeaux des copines seront définis en fonction d’un thème, ils seront offerts dans une seconde fiesta plus pimentée, organisée cette fois-ci sans la famille.

Plus d'infos : Un enterrement de vie de jeune fille à la Mexicaine !

Crédit photo : pressmaster- Fotolia.com