Garde d'enfant : une aide supplémentaire aux familles défavorisées

Agnès Buzyn a annoncé que le gouvernement allait octroyer une aide supplémentaire d'un montant de 138 euros mensuels aux familles les plus pauvres ayant besoin de faire garder leur enfant.

Garde d'enfant : une aide supplémentaire aux familles défavorisées
©  Ian Allenden-123rf

Bonne nouvelle pour les familles les plus défavorisées. La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn vient d'annoncer que le gouvernement allait verser une aide supplémentaire pour la garde de leur enfant, d'un montant de 138 euros par mois. En effet, l'aide spécifique aux frais de garde augmente de 30 % pour les familles monoparentales. Par conséquent, les allocations qui leur sont attribuées pourront alors atteindre la somme de 600 euros mensuels selon les situations. "Trois millions d'enfants vivent sous le seuil de pauvreté. Beaucoup d'entre eux vivent dans des familles monoparentales. J'ai souhaité mieux les aider (...) car elles ont des difficultés à financer l'accueil des jeunes enfants en crèche ou chez les assistantes maternelles", a déclaré la ministre ce 26 septembre sur BFMTV. Agnès Buzyn a également souligné la difficulté pour ces parents de retrouver un emploi, car ils sont contraints de rester à leur domicile pour s'occuper de leur enfant. 

Néanmoins, l'augmentation de l'aide aux frais de garde d'enfant s'accompagnera "de mesures autour du complément familial majoré, autour de l'allocation de soutien familial, qui va être revalorisée au dessus de l'inflation", a ajouté la ministre, qui parle en outre d'un "dégel" des "primes de naissance".

Lire aussi