Garde d'enfant : les parents consacrent 446 euros par mois

Les parents qui travaillent à temps complet dépensent 215 euros par mois pour faire garder leur enfant, après déduction des aides éventuelles.

© Oksana Kuzmina - 123RF

Les parents qui travaillent à temps complet versent en moyenne 446 euros chaque mois pour faire garder leur enfant de moins de 3 ans, selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees). Cette facture passe à 215 euros par mois et par enfant en moyenne, une fois que les éventuelles aides sociales et fiscales (allocations, crédit d'impôts) ont été déduites. Il apparaît toutefois que ce coût est supérieur à la moyenne si l'on considère l'ensemble des couples ayant des enfants de moins de 3 ans, qui dépensent 345 euros avant déduction des aides, et 160 euros après. Si la durée du recours à un mode de garde a un impact sur le tarif, ces différences de coûts s'expliquent aussi en partie par le type d'intervenant choisi.

Près de 3 enfants sur 4 gardés par un tiers. Lorsque les deux parents travaillent à temps complet, 73% des enfants sont confiés à un tiers la majeure partie de la journée en semaine. Ils sont le plus souvent confiés à un mode de garde formel tel qu'une assistante maternelle agréée (39%) ou une garde à domicile, qui font partie des modes de garde les plus onéreux. Dans 19% des cas, ils vont à la crèche. Il y a toutefois 27% des enfants qui sont gardés à titre principal par leurs parents parce qu'ils ont des horaires de travail décalés ou que l'un des deux travaille au moins en partie à domicile.

60% des mères aimeraient réduire leur activité. 47% des enfants de moins de trois ans dont les parents vivent en couple ont au moins un parent qui ne travaille pas et 21% en ont au moins un qui travaille à temps partiel. C'est ainsi un peu moins d'un enfant sur trois qui a ses deux parents qui travaillent à temps complet. Dans ces couples, ce sont 60% des mères et 36% des pères qui préféreraient réduire leur temps de travail voire cesser leur activité, afin de se consacrer davantage à leurs enfants. Mais s'ils ne franchissent pas le pas, c'est principalement pour des raisons financières. L'impact sur la carrière professionnelle est aussi un facteur non négligeable, tout comme la charge de travail qui s'avère être trop importante pour qu'ils puissent la réduire.

Lire aussi