Moteur de recherche

Partager cet article

RSS
Femmes > Famille > Contributions > Votre relation mère-fille
Une mère et sa fille entretiennent souvent des relations passionnelles. Admiration, rejet, complicité... Quel rapport entretenez-vous avec elle ? Dites-nous tout !

Participez

Tous les articles Magazine

Ma fille, ma vie

 Ma fille, ma vie  

Sylvie Dumeynieu , Lege cap Ferret le 31 juillet 2009

Quel lien entretenez-vous avec votre fille ?

Un lien unique, sincère honnête, dure s'il le faut avec des règles à ne pas franchir, le respect de ne pas me trahir moi sa mère.

Comment se traduit cette relation au quotidien ?

Elle a bientôt 18 ans et pour que notre amour perdure, je lui ai accordé une entière liberté avec une énorme confiance du coût, notre amour est de plus en plus fort.
  • Laura

    Bonjour,

    Journaliste pour nrj 12, dans le cadre d'un documentaire dont la thématique sera "Ma mère, meilleure amie, meilleure ennemie", je suis à la recherche de personnes qui se reconnaissent dans ces situations:

    -ma mère est ma rivale
    -ma mère et moi avons une relation fusionnelle
    -ma mère et moi avons une relation conflictuelle
    -ma mère est ma meilleure copine
    -ma mère est une éternelle adolescente

    Contactez-moi à l'adresse suivante: laura. Electronlibre@gmail. Com.
  • Sandra Hadj

    J'ai une petite Léa que j'aime par- dessus tout, on est très proche, très complices, en plus elle me ressemble beaucoup physiquement mais pas seulement, elle est casse-cou, imaginative, rêveuse tout comme moi à son âge et je me revois à son âge aussi heureuse que moi car j'ai eu une maman formidable qui est mon modèle et que j'adore et qui est maintenant une merveilleuse mamie ! Si c'est pas de l'amour ça ! Et je suis triste de voir que pour d'autres personnes cela peut être si compliqué
  • Isabelle

    Bonjour,
    Quel que soit le cas, lorsque nous recevons de l'amour ou non mais que l'on veut en donner l'échange est là, installé, présent et naturel. Mais il est difficile dans certains cas d'en donner et pour mon cas personnel après ne pas en avoir reçu de ma mère celle-ci nous en réclame après de nombreuses années et surtout de mon sentiment premier ne pas en lui en avoir donné ou montré en retour à sa demande et avec l'âge je ne regrette pas mais ressens ce besoin mais le mal être (de la peine faite) et la fierté l'emportent et ne m'encourage pas sur le fait de faire en geste d'amour vers elle, de toutes les façons je me rassure en me disant que malgré mon attitude qu'elle n'est pas seule car sur sept de ses enfants elle en voit trois régulièrement et agit avec les trois autres comme avec moi ; elle nous a délaissés pendant de nombreuses années et maintenant veut tous nous mettre sur la même ligne. Mais cela n'empêche en rien quand on en a pas eu d'en donner de l'amour... Malgré notre passé l'important c'est la vie de tous les jours avec nos proches, famille et amis, à qui l'on peut, si on le veut, donner de l'amour.

  • Patricia

    J'ai désormais une grande complicité avec Maman, mais cela n'en a pas toujours ainsi, elle était plus proche de ma sœur cadette et encore plus quand elle a été gravement malade et ne me supportait pas en sa présence et cela se traduisait toujours par des remarques désobligeantes. Malheureusement ma sœur que j'adorais est décédée, et ma mère ne comprenait pas que je puisse souffrir autant qu'elle de la disparition de ma sœur. Puis plusieurs mois après, elle choisit de partir s'installer ailleurs près d'un de ses autres enfants et m'a laissé seule sur place, ce qui a ajouté à mon chagrin c'est qu'elle ait pu m'abandonner alors que j'avais tant besoin d'elle. Un an après son départ, elle a commencé à s'apercevoir qu'elle avait perdu quelque chose en me laissant et depuis m'appelle deux fois par jour au téléphone, elle est venue me voir et je lui rends visite, nous nous entendons à merveille maintenant, dommage qu'il ait fallu ce triste événement pour m'apprécier et me prendre comme confidente, malgré cela je préfèrerais que ma soeur soit toujours de ce monde, car nous avions encore plus de complicité toutes les deux, elle était ma soeur et ma meilleure amie, elle me manque, même si j'ai ma maman
  • Celine Scherrier

    Moi, ma maman je l'adore, on est très complices. Maintenant que je suis moi- même maman de 2 enfants
    je voudrais beaucoup lui ressembler ! Merci maman pour ces
    moments de bonheur car tu es aussi une mamie formidable !
  • Catherine

    Une mère difficile ! Très étouffante... Impossible de vouloir parler d'un problème sans recevoir avalanche de conseils et rappel de sa propre vie et expériences...
  • Angelique

    Comme Céline je n'ai pas eu de chance de complicité avec ma propre mère. Une maman me manque énormément depuis l'âge de mes 16 ans. Alors je ne veux pas que mes 2 filles aient" ce mal au coeur "et "cette solitude" donc nous sommes très complices toutes les 3. J'ai installé une confiance entre nous, une discussion intime soit- elle, pour qu'elles aient quelqu'un à qui se confier et qu' en cas de soucis et problèmes elles ne soient pas seules, qu'elles m'en parlent. Je suis la maman qui leur a donné la vie et je leur donne tout mon amour et surtout ma présence si elles en ont besoin
  • Francoise

    Ma maman et ma fille sont nées le même jour. Elles ont des points communs mais sont aussi sont très différentes. Je partage de nombreuses choses avec ma fille, on se comprend sans se parler. Je les aime énormément toutes les deux
  • Mathilde

    J'ai deux filles qui ne veulent plus me voir sans vouloir me dire pourquoi car probablement, que, depuis les nombreuses années que cela dure, elles ne savent plus pourquoi. J'ai essayé de les contacter pour parler car je suis maintenant capable de tout entendre: elles me disent morte. Cette haine qu'elles ont pour moi (proches de l'amour passionnel mais en négatif) est le pilier de leur vie et si elles enlèvent ce pilier, elles devront se reconstruire pour se retrouver, elles. Ce n'est pas évident et je parle d'expérience car j'ai dû faire tout ce travail toute seule à propos de ma propre maman qui ne m'aimait pas. Maintenant, j'ai trouvé une grande sérénité et je n'en veux plus à ma maman pour ce qu'elle n'a pas pu me donner: sa vie est sa vie ; la mienne, j'en suis la seule responsable. Donc courage à toutes celles qui vivent des choses difficiles avec leur maman, le travail dépend de vous uniquement et à propos de nos propres filles, nous ne pouvons qu'espérer qu'elles verront sur leur route les gens qui peuvent les aider: l'espoir fait vivre... Et c'est pas si mal que cela !
  • Sandrine Leduc

    J'ai 2 petites puces de bientôt 3 et 5 ans. Nous sommes très proches et j'espère tisser un lien qui perdurera. Je n'ai jamais été très proche de ma mère et comme elle le dit elle-même, elle n'était pas très "carressante". Moi, c'est tout l'inverse, je couvre mes filles de câlins et de bisous. J'instaure aussi des règles et des limites mais il y a beaucoup d'amour. Et pour moi c'est vraiment important de montrer à mes filles l'image d'une maman et de leur apprendre les choses qu'une maman apprend à ses filles
  • Elodie Andre

    Avec ma maman nous faisons pleins de choses ensembles avec un respect mutuel, nous ne franchissons pas certaines barrières (vie du couple). J'aime faire des choses entre mère-fille. J'ai une petite fille de 5 mois et demi et j'espère de tout mon coeur que je serai proche d'elle !
  • Sophie Guilmo

    Moi personnellement fille unique avec une mère à forte personnalité ayant énormément d'amis, j'ai fait deux magnifiques petites filles Hélène et Armone qui me comble de bonheur. Je suis enfin en train de vivre être mère fut une révélation: beaucoup de bonheur
  • Celine

    Moi j'ai deux filles et on est très complices, pas comme moi et ma mère, je n'ai jamais eu une grande complicité avec
63 contributions : 1 ... 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 ... 63
 
Magazine Famille Envoyer Imprimer Haut de page