Moteur de recherche

Partager cet article

RSS
Femmes > Famille > Contributions > Enseignement privé ou public ?

categories

Plutôt favorable à la scolarisation dans le privé
64 contributions
Plutôt favorable à la scolarisation dans le public
31 contributions
Je n'ai pas d'avis tranché
20 contributions
De plus en plus de parents, se déclarant déçus par l'école publique, choisissent de scolariser leurs enfants dans le privé. Pour quelle raison refusez-vous ? Au contraire, avez-vous choisi de mettre votre enfant dans le privé ? Quels sont les avantages et les défauts des deux systèmes ? Donnez votre avis.

Participez
SUR COPAINS
Vos questions, vos réponses Famille sur Copains.
Déjà 3407 questions

Tous les articles Maman

Très favorable

 Très favorable  

Karine , Vernon le 28 avril 2009

Pour quelle raison refusez-vous ou au contraire avez-vous choisi de mettre votre enfant dans le privé ?

J'ai choisi de mettre ma grande fille au collège privé car je n'avais pas envie de subir le système public : grèves, longues maladies des professeurs, professeurs pas motivés qui font cours car ils sont payés et par dessus tout le privé me permet d'avoir l'esprit un peu plus tranquille : pas de racket ou pire...

Quels sont les avantages et les défauts des deux systèmes ?

L'avantage du privé, c'est le suivi sérieux de l'élève, le défaut : le prix.
L'avantage du public : c'est gratuit, enfin faut pas rêver c'est nos impôts qui payent ça, le défaut : peur d'aller à l'école ou trop d'heures vacantes pour prof malade ou autre.

Dans quel domaine souhaiteriez-vous que le public prenne davantage modèle sur le privé et inversement ?

Le suivi des élèves, c'est un sacré avantage. Revoir aussi si les profs sont motivés pour faire ce travail. Quand j'étais jeune, nous avions droit aux réflexions du genre de toute façon que vous travaillez ou pas c'est pareil pour moi, je suis payé quand même à la fin du mois... Pareil quand on passe le brevet ou le bac, c'est pas très motivant du coup pour les élèves.
  • Francoise Tourrette

    Bonjour,
    Je pense qu'il y a de bons professeurs dans le public comme dans le privé mais il est vrai que le statut de professeur est à revoir dans l'Education Nationale. En effet, qu'ils arrêtent de se lamenter sur leurs conditions de travail et pensent davantage aux élèves. Dans leur formation on devrait privilégier la pédagogie car beaucoup ne sont pas du tout pédagogues et, ce, dans le public comme dans le privé. Ils devraient aussi moins se sentir agressés par les parents d'enfants en difficulté qui essaient juste de leur expliquer comment fonctionnent leurs enfants et pas toujours se sentir jugés. Une fois qu'ils auront compris qu'écouter les parents de ces enfants là est primordial, que travailler en collaboration avec les orthophonistes etc... C'est primordial aussi ; car il ne suffit pas de faire faire des bilans mais il faut aussi prendre la peine d'échanger avec les professionnels. Pour ma part, il faudrait que les professeurs soient plus contrôlés et qu'on puisse plus facilement les licencier s'ils ne font pas l'affaire
  • Nathalie Paul

    Nos impôts servent aussi à payer les salaires des enseignants du privé : merci M. Bayrou ! J'ai 4 enfants et suis déléguée de parents (sans étiquette) depuis 17 ans et une expérience sur 4 départements, je sais aussi ce qui se passe dans le privé par le biais d'amis qui ont fait ce choix, d'éducateurs, assistantes sociales, etc. Pas de racket dans le privé ? Faux, ça existe mais on ne vous le dit pas forcément ! Le suivi sérieux du privé, forcément facilité car les établissements privés ont en moyenne moins d'enfants ! Que les enfants travaillent ou pas, privé comme public, les enseignants sont payés quand même. Il y a plus d'enseignants de grande qualité dans le public que vous ne le pensez et qui travaillent dans des conditions lamentables. Un ministre qui les dénigre et qui ne sait même pas qu'on ne change pas de couche en maternelle... En plus, il est en train de les fermer. Bonjour les jardins d'éveil, à la charge des communes. C'est la porte ouverte aux financements privés (sectes, enseignes commerciales comme en Suède et aux Etats-Unis... ) Le public est en grève ? Ils essaient d'alarmer les citoyens qu'une nation qui brade l'instruction de ses enfants et ne fait rien pour sa jeunesse est une nation qui va dans le mur ! Et c'est ce qui se passe de puis plus de 10 ans et le pouvoir en place accélère le rythme ce qui produit des comportements comme le vôtre ! De grâce, informez-vous, pensez à l'avenir de vos enfants et révisez aussi les fondements de notre République tant qu'elle existe encore !
115 contributions : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 ... 115
 
Magazine Famille Envoyer Imprimer Haut de page