Soutien scolaire

Le soutien scolaire, mode d'emploi

Au cours de sa scolarité, qu'il soit en primaire, au collège ou au lycée, votre enfant peut connaître quelques problèmes pour apprendre et avoir besoin d'un petit coup de pouce. Le soutien scolaire est une des solutions pour l'aider à dépasser ses difficultés dans une matière. Voici tout ce qu'il faut savoir sur le soutien scolaire.

Le soutien scolaire : à qui s'adresse-t-il ?

Le soutien scolaire s'adresse aux enfants rencontrant des difficultés à l'école. Simple aide aux devoirs pour les plus jeunes, il peut se révéler un bon moyen d'éviter la rupture avec l'école surtout quand les parents se sentent perdus. L'intervention d'une personne extérieure permettra aux parents de retrouver leur place , notamment quand un conflit est installé, ce qui peut se produire à l'adolescence. Cependant, le soutien scolaire sera sans effet ou presque s'il est imposé à l'enfant, qui doit être un minimum motivé pour qu'il y ait des résultats.

Comment trouver un intervenant pour du soutien scolaire ?

Le soutien se fait au domicile de l'enfant. Il existe une alternative pour trouver un intervenant pour du soutien scolaire : soit vous faites appel à un organisme de service à la personne, soit vous contactez directement une personne (un étudiant par exemple).

Combien coûte le soutien scolaire ?

Les tarifs de soutien scolaire varient d'un prestataire à l'autre. Il faut compter 30 euros de l'heure en moyenne et plus généralement entre 20 et 40 euros en fonction du niveau scolaire de l'enfant. Le but du soutien étant de redonner confiance à votre enfant, cette aide doit être régulière, par exemple chaque semaine, mais ne durer qu'une partie de l'année afin que votre enfant devienne autonome et acteur de sa réussite scolaire.

Les aides au soutien scolaire

Si le soutien scolaire a un certain coût, il est possible de bénéficier de réductions d'impôt. Un avantage qui permet d'alléger la facture de près de 50 %. Vous pouvez payer l'intervenant en chèque bancaire, puis déclarer les sommes versées sur votre déclaration d'impôt, ou via les CESU (chèque emploi service universel). Mais attention, dans le cadre d'un organisme, il faut que ce dernier soit agréé par l'État afin de prétendre à ces avantages fiscaux.

Actualités

Dossiers