Séparation

Prendre la décision de la séparation...

Aujourd'hui, un mariage sur deux ou trois, selon l'endroit où l'on vit, s'achève dans la douleur d'un divorce. Pour autant, prendre la décision d'une séparation n'est jamais facile, et les raisons varient en fonction de l'âge...

La difficile décision de la séparation

Aussi curieux que cela puisse paraître pour un acte si important pour notre vie personnelle, la décision de nous séparer de notre conjoint nous est dictée, pour la plupart d'entre nous, comme une certitude soudaine. Un peu comme si toute la réflexion s'était faite en amont de manière inconsciente. Brutalement, un détail, un événement a priori insignifiant enclenchent le processus de séparation. Cependant, loin du soulagement que la solution de la séparation devrait nous apporter, nous nous enfonçons ensuite dans une spirale de sentiments contradictoires : doute, appréhension, rétractation, culpabilité, détermination se succèdent. Ces doutes sont parfois exacerbés par les questions des enfants au sujet de leur avenir. Il arrive souvent que la séparation soit motivée par la rencontre d'une autre personne, qui semble ouvrir des perspectives d'avenir en commun plus enchanteresses que celles que notre conjoint actuel nous offre. Attention néanmoins à ne pas partir sans avoir réfléchi aux raisons de l'échec : si l'on répète les mêmes erreurs, la séparation avec le nouvel amour sera au rendez-vous... Il faut profiter de la séparation pour réfléchir sur soi, sur ses aspirations, pour mener enfin la vie que l'on souhaite - seul ou accompagné !

Les différents âges de la séparation

La séparation n'est pas motivée par les mêmes raisons selon l'âge que l'on a et les étapes de la vie que l'on a déjà franchies. Avant la trentaine, les individus sont encore en phase de construction, et ils supportent mal la frustration : si quelque chose ne va pas, on le jette ! Entre 30 et 50 ans, les conditions matérielles et les répercussions sur les enfants engendrent des réticences à la séparation. Si l'on part, c'est pour vivre la vie qui coïncide à ce que nous sommes devenus et qui n'est pas compatible avec ce que souhaite notre conjoint. Après la cinquantaine, la séparation s'impose pour ceux qui ont la sensation que leur couple a échoué à vivre ensemble, au-delà des responsabilités parentales. La peur de vivre seul est moins forte que l'envie de mettre fin aux frustrations et aux conflits.

Actualités Séparation

Le livre qu’il vous faut pour vous séparer sans vous détester

Dossiers Séparation

Séparation Également cité dans