Les pères demandent plus d'égalité parentale en cas de divorce

Ce samedi, une centaine de pères se sont réunis à Paris pour réclamer l'égalité parentale dans le cadre de procédures de divorce. Ils protestent contre le système judiciaire qui la plupart du temps est favorable à la mère.

© Andrey Savin

En cas de divorce ou de séparation, les tout-petits sont confiés à la maman dans trois quart des cas, selon un rapport du ministère de la Justice publié en janvier 2015. "En 2012, toutes procédures confondues, la résidence chez la mère reste la solution de loin la plus fréquente, présente dans 73% des cas, loin devant la résidence alternée (17 % des cas)", qui permet aux deux parents de garder leur enfant à leur domicile respectif - le plus souvent une semaine chacun.

C'est ce qu'ont dénoncé ce samedi 21 mai plus d'une centaine de personnes, rassemblées devant le centre Pompidou, place Beaubourg dans le 4ème arrondissement de Paris. Ils réclament l'égalité parentale et souhaitent que le système judiciaire ne soit pas favorable qu'aux mères. En effet, lorsque la garde alternée n'est pas acceptée, certains pères ne peuvent voir leurs enfants qu'un week-end sur deux et durant les vacances scolaires. Même si les décisions sont fixées selon les cas et l'intérêt de l'enfant, de nombreux pères se sentent mis de côté. "Plus de 9 mois sans nouvelle de ma fille Charlie", "20 heures en 600 jours avec son papa", "Stop à l'inégalité parentale", pouvait-on lire sur les pancartes des manifestants.

Lire aussi