Famille recomposée : comment apaiser les tensions ? Conflits : quelle attitude de la maman ou du papa ?

le parent est le ciment de la recomposition familiale.
Le parent est le ciment de la recomposition familiale. © Marina Dyakonova - Fotolia.com

Parce qu'il est loin d'être évident de partager ce quotidien, il appartient aux conjoints de faire preuve de patience et d'accepter les compromis : "Ce n'est pas parce que votre conjoint(e), vous aime, qu'il (elle) aimera vos enfants. Et ce n'est pas non plus parce que vous aimez votre nouveau (nouvelle) conjoint(e), que vos enfants l'aimeront (...). Dites-vous bien une chose : contrairement à vous, ils ne l'ont pas choisi(e) !" explique Sylvie Cadolle.

Les conflits se multiplient ? La sociologue insiste "Il faut parler de ce qui ne va pas d'une part entre conjoints, d'autre part avec l'enfant afin de vider les abcès avant que l'infection ne gagne l'essentiel, c'est-à-dire le désir de vivre ensemble. Le parent recomposant est le pivot de la recomposition : c'est pour lui que ses enfants et son nouveau conjoint vivent sous le même toit. C'est lui le principal responsable de la satisfaction de chacun. Il doit donc rester en première ligne. Faire la politique de l'autruche, la tête cachée dans le sable, ignorer les problèmes le plus longtemps possible est un comportement catastrophique car rien ne s'arrange tout seul".

 

Sommaire