Quand le désir d'enfant n'est pas réciproque Faire un enfant en secret ? Surtout pas !

 

vous songez à le mettre devant le fait accompli ? mauvaise idée.
Vous songez à le mettre devant le fait accompli ? Mauvaise idée. © Sean Prior - Fotolia

Ca fait des mois que vous le tarabustez pour faire un enfant. Et vous sentez le tic tac de votre horloge interne s'impatienter. Mais quand va-t-il se décider ?! Et soudain, une idée surgit dans votre esprit : et si vous l'aidiez à se décider en lui forçant un tout petit peu la main ? Après tout, s'il ne veut pas d'enfant, vous êtes sûre que c'est parce qu'il a peur. Si vous le mettez devant le fait accompli, il risque d'être bien content et finalement, tout rentrera dans l'ordre. Et puis un oubli de pilule, c'est si vite arrivé, ça pourrait presque avoir l'air de ne pas être fait exprès. Bon évidemment, les hommes qui veulent faire des enfants à leurs compagnes qui n'en veulent pas se trouvent dans une situation un peu plus compliquée...

Pari très risqué
Bref, de toute façon, ce n'est jamais une bonne idée, soulignent les deux conseillères conjugales. "Il est vrai que dans de rares cas, cela peut faire sauter un verrou chez l'homme qui sera alors content, concède Maryse Pascau. Mais ne perdons pas de vue que dans beaucoup de situations, cet acte peut signer la mort du couple à plus ou moins brève échéance. Sans oublier que c'est tout à fait injuste pour l'homme qui se voit obligé de subir une situation pour laquelle il n'a pas eu son mot à dire finalement."

Caroline Kruse est encore plus catégorique pour condamner cette option. "C'est la pire des solutions pour tout le monde, estime-t-elle, y compris pour l'enfant à venir. Si on est tenté de le faire, c'est qu'on a des questions à se poser sur les raisons de son désir d'enfant. Que veut-on prouver et à qui, en souhaitant en avoir un à tout prix ? Y compris au prix du malheur de trois personnes."

Sommaire