Favoriser une grossesse La fertilité commence à diminuer dès 35 ans

D'après un sondage BVA Opinion* sur la fertilité, 82 % des Français citent au moins une raison qui pourrait les amener à retarder un désir d'enfant et leur principal motif est de loin la situation professionnelle et financière (61 %). Aujourd'hui en effet, les femmes travaillent davantage, trouver le bon partenaire n'est pas forcément évident, les secondes unions sont plus nombreuses... Bref, plusieurs raisons font que les femmes ont des enfants de plus en plus tardivement.

Par ailleurs, cette même enquête montre combien hommes et femmes sont mal informés en ce qui concerne la fertilité. Ainsi, les sondés surestiment l'âge au-delà duquel la fertilité décline : pour 50% des interviewés c'est 40 ans, alors que la réponse exacte (citée par seulement 11 % d'entre eux) est de 35 ans. Le sondage montre également que les Français pensent qu'il est facile d'avoir un enfant, quel que soit son âge. En réalité, les chances d'être enceinte (chaque mois) sont de 25 % à 25 ans et non de 66 % comme le pensent en moyenne les sondés, de 12 % à 30 ans (et non 55 %) et de 6 % à 40 ans (et non de 30 % !). "Cette réelle ignorance sur la fertilité est catastrophique car les femmes arrivent souvent trop tard dans les cabinets médicaux, simplement parce qu'elles ne s'étaient pas rendu compte de cette réalité", indique le Dr Joëlle Bellaïsch-Allart, gynécologue-obstétritien à Sèvres. C'est que la probabilité d'être enceinte par assistance médicale diminue elle aussi en fonction de l'âge : elle est en moyenne de 20 % à 30 ans et seulement de 4 % à 40 ans.

 

*Sources : sondage BVA Opinion réalisé par téléphone auprès de 989 personnes, pour le Collège des Gynécologues et Obstétritiens Français (CNGOF) avec le soutien de Merck Serono.

Sommaire