Mère à 40 ans, qu'est-ce que ça change ? Une grossesse plus risquée...

"Un enfant si je veux, quand je veux !" Si le slogan du Planning familial est connu, la réalité, elle, est parfois bien différente, surtout quand la quarantaine approche.

a 40 ans, les mamans sont souvent plus sereines.
A 40 ans, les mamans sont souvent plus sereines. © drubig-photo - Fotolia.com

Tout le monde le sait. Passé 30 ans, les chances de faire un enfant ne cessent de diminuer. Aujourd'hui, faute à une entrée tardive sur le monde du travail ainsi qu'à l'évolution de la société qui tend à placardiser les mères actives, de plus en plus de femmes décident d'avoir des enfants vers 40 ans, pensant parfois que la médecine les aidera. Mais celle-ci ne résoud pas tous les problèmes. Est-il encore utile de préciser que bien des tentatives de procréation médicalement assistée (FIV...) aboutissent à des échecs ?

Quand le corps ne suit plus

Le plus grand risque que court la femme après 35 ans est surtout de ne jamais tomber enceinte. L'infertilité ainsi que le risque de fausses couches augmentent avec l'âge. La probabilité d'avoir un enfant trisomique est aussi plus élevé. Par ailleurs, les femmes connaissent parfois des maladies telles que le diabète ou l'hypertension... qu'il convient de surveiller. Il faut alors demander l'avis du médecin avant de tenter de tomber enceinte.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que la ménopause est proche. Et que certaines sont sur le point de devenir grand-mère quand d'autres ont à peine leur premier enfant. D'où parfois, un décalage des mentalités entre certaines femmes du même âge.

Sommaire