Grossesse de jumeaux : privilégier un accouchement par voies naturelles

La grossesse gémellaire n'est pas nécessairement une indication d'accouchement par césarienne. Lorsque c'est possible, accoucher par voie basse est préférable.

Grossesse de jumeaux : privilégier un accouchement par voies naturelles
© 123RF - Martesia Bezuidenhout

Une nouvelle étude menée entre 2014 et 2015 par des cliniciens de l'Inserm, de l'Université Paris Descartes et de l'AP-HP, apporte un éclairage nouveau sur le mode d'accouchement à privilégier en cas de grossesse gémellaire. Pour ces accouchements à haut risque, la césarienne est souvent proposée. Mais selon cette étude, dont les résultats sont parus dans le numéro de juin de la revue Obstetrics & Gynecology, la mise au monde par voie basse diminuerait le taux de mortalité et de morbidité néonatale des deux enfants. Explications.

Afin de déterminer quelle est la technique d'accouchement la plus adaptée à une grossesse gémellaire, les équipes ont ainsi analysé les naissances de plus de 8 800 femmes issues de 176 maternités françaises, ce qui correspond aux 3/4 du nombre total d'accouchements des jumeaux en France. Bien que la césarienne reste une solution de secours très sollicitée lors d'un accouchement difficile, elle peut néanmoins amener des complications opératoires et psychologiques qui pourraient impacter la santé du bébé. Aussi, les résultats de l'étude révèlent qu'un accouchement par voie basse serait à privilégier dans la plupart des cas de grossesse gémellaire. En effet, un accouchement par voies naturelles permettrait de déclencher de nombreux mécanismes immunitaires protecteurs ce, grâce au contact du fœtus avec les bactéries du vagin de la mère, au moment de la mise au monde du bébé. Pour informer au mieux les futures mamans de jumeaux, le Professeur Thomas Schmitz souhaite faire passer un message : "la grossesse gémellaire n'est pas en soi une indication d'accouchement par césarienne. Il nous semble important que les patientes enceintes de jumeaux soient informées de ces résultats afin qu'elles puissent discuter au mieux avec leur obstétricien de leur voie d'accouchement."

Considérée comme une grossesse à risques plus élevés qu'une grossesse simple, la grossesse de jumeaux nécessite une attention toute particulière. Même si de nombreux progrès ont été remarqués depuis plusieurs années dans le domaine de la santé périnatale, une grossesse gémellaire peut en effet engendrer des complications tant au niveau de la santé de la mère que celle des bébés (hypertension, accouchement prématuré, retard de croissance, mauvais placement du cordon ombilical…). Selon une étude Inserm datant de 2013, en France, le taux de mortalité néonatale (on considère que le décès a lieu les 27 premiers jours après la naissance) représente 2,3 bébés pour 1000 naissances. Un chiffre qui est 5 à 10 fois supérieur pour les mamans qui attendent des jumeaux.

Lire aussi :