Grossesse : des pictogrammes sur les médicaments dangereux

Par mesure de prévention, un logo devra être apposé sur les boîtes de médicaments, afin de préciser aux femmes enceintes l'interdiction ou la dangerosité du produit.

Grossesse : des pictogrammes sur les médicaments dangereux
© dolgachov-123rf

Lorsque l'on est enceinte, les maux de la grossesse sont courants, mais tous les traitements ne sont pas conseillés. Afin de mieux informer les futures mamans, les médicaments vont devoir être accompagnés d'un pictogramme, selon un arrêté du 5 mai 2017.

Ainsi, la silhouette noire d'une femme enceinte sur fond blanc, encadrée par un rond ou un triangle rouge, permettra d'indiquer si le médicament est interdit ou dangereux. Ce nouveau logo sera alors accompagné d'un libellé du type "Nom de la spécialité + Grossesse = danger" (ou + Grossesse = interdit"), avec le message suivant : "Ne pas utiliser chez la femme enceinte sauf en l'absence d'alternative thérapeutique". Cet arrêté fait suite à un l'article R 5121-139 du code de la santé publique qui précise que tout médicament ayant des effets tératogènes ou foetotoxiques doit comporter un pictogramme sur l'emballage du produit. 

Par ailleurs, et selon les médicaments en question, ce pictogramme concerne aussi les adolescentes ou les femmes en âge de procréer et sans contraception efficace. Enfin, le message accompagnant le pictogramme pourra aussi préciser le mois de grossesse. On pourra lire par exemple : "Ne pas utiliser chez la femme enceinte à compter du [X]e mois de grossesse", notamment lorsque la mise en garde porte sur une période précise de la grossesse.

Lire aussi