Les cocktails de vitamines sont-ils utiles pendant la grossesse ?

Selon une étude britannique, la prise de certains suppléments alimentaires pendant la grossesse, n'aurait aucun effet.

© Vadim Guzhva - 123RF

Lors de la grossesse, une bonne alimentation est primordiale pour assurer le bon développement de l'enfant. Il n'est donc pas étonnant que les femmes enceintes soient tentées par la prise de cocktails de vitamines. Mais sont-ils réellement utiles pour le bon déroulement de la grossesse ? Des chercheurs britanniques ont analysé les études parues sur différents nutriments qui composent les cocktails de vitamines, afin de déterminer leur efficacité. Leurs résultats sont paru dans la revue médicale Drugs and Therapeutic Bulletin, et sont assez clairs : les suppléments alimentaires se sont pas utiles. 

Acide folique et vitamine D, utiles. Selon les chercheurs, seule la prise de Vitamine D et d'acide folique en compléments alimentaires, s'est révélée bénéfique pour la grossesse, et le développement de l'enfant. De nombreuses études ont effet déjà montré que la prise d'acide folique, en supplément alimentaire, diminue significativement le risque de malformation du système nerveux embryonnaire (tube neural). Pour ce qui est de la vitamine D, une carence en vitamine D pendant la petite enfance serait due à un manque de vitamine D pendant la grossesse, témoignant de son importance.
D'après les études analysées par les chercheurs, prendre des suppléments en vitamines C et E n'apporterait pas d'effet protecteur sur la grossesse. Les scientifiques rappellent également que la prise de vitamine A à des doses trop élevées (supérieures à 700µg) peut avoir des effets tératogènes, soit induire des malformations. 

Quelles sont les recommandations en France Pendant la grossesse, des mécanismes sont mis en place afin de couvrir les besoins en protéines, vitamines, minéraux et oligo-éléments de l'organisme. Selon Santé Publique France, si une femme enceinte conserve une alimentation équilibrée et variée, tous ses besoins seront couverts. Les suppléments alimentaires et cocktails de vitamines n'ont donc aucune utilité, et sans surveillance médicale pourraient même être dangereux. Seules deux molécules font faveur d'exceptions : l'acide folique et la vitamine D. Santé Publique France recommande la prise de folates, à raison de 400µg par jour, avant et jusqu'au début de la grossesse. Les besoins en vitamine D d'une femme enceinte sont d'environ 10µg par jour, et peuvent être couverts par une partie de l'alimentation, on la retrouve notamment dans les poissons gras.  A noter que dans certains cas particuliers, d'autres suppléments peuvent également être prescrits, au cas par cas, notamment en cas d'anémie par carence en fer en début de grossesse ou de risques de carence en iode. 

Avant la prise de quelconque médicaments, ou compléments alimentaires médicamenteux, demandez conseil à votre médecin. 

Lire aussi