Grossesse : sous la couette, ça change quoi ?

La majorité des couples continuent de faire l’amour durant la grossesse mais pas à la même fréquence, ni avec la même intensité que d’habitude, selon une récente enquête.

© detailblick

Changements hormonaux, physiques… La grossesse est une étape particulière dans la vie d'un couple, en particulier sur le plan sexuel. Une enquête de Parole de Mamans Academy menée sur 455 futurs parents, révèle que cette période ne rime pas avec "abstinence" mais plutôt avec "changements" pour les Français.

Moins de rapports mais des partenaires plus attentionnés. Si 71% des couples interrogés assurent faire toujours l'amour pendant la grossesse, le fait d'attendre un enfant ne stimule pas particulièrement leur libido, bien au contraire. Ce sont en effet environ 60% des femmes et des hommes qui déclarent que la fréquence de leurs relations a baissé alors que 8% des couples interrogés seulement assurent avoir plus de rapports que d'habitude. Pour les autres (plus d'un tiers des futurs parents), la fréquence est restée la même. Il semblerait par ailleurs que la grossesse influe sur le comportement des partenaires. Les femmes sont en effet 57% à affirmer que leur partenaire est plus attentionné que d'habitude. Les hommes sont par ailleurs 44% à craindre, à tort, que les rapports affectent le développement du bébé, contre 21% des femmes. Rappelons en effet qu'il n'y a aucune inquiétude à avoir puisque le bébé est protégé par la poche des eaux.

Des rapports plus intenses pour les femmes. La durée des relations sexuelles, elle, ne change pas particulièrement pour environ la moitié des futurs parents. Ils sont tout de même un tiers à assurer qu'elles sont plus longues que d'habitude. Par ailleurs, une large majorité des futurs parents, environ 80%, ont changé leurs habitudes sexuelles ou leurs positions durant la grossesse. Et il semblerait que les sensations soient décuplées pour les futures mamans. Celles-ci sont en effet 65% à déclarer ressentir plus de plaisir durant l'acte tandis que la majorité des hommes affirme ressentir autant de plaisir que d'habitude.

Lire aussi