Et si le papa s'évanouit ?

Les pères doivent avoir le choix d'assister ou non à l'accouchement © Ion chosea
Les pères sont nombreux à s'évanouir en salle de naissance. L'émotion, l'impuissance face à l'événement et la douleur de la mère les font souvent tourner de l’œil. "Pour éviter qu'ils ne tombent sur la tête, on leur propose de sortir, de s'asseoir ou de s'allonger avec les jambes en l'air et de boire un jus de fruit". Pour autant, certains pères cèdent à la pression sociale et assistent à l'accouchement alors qu'ils ne sont pas prêts, remarque la Sylvie Coché. 

Conseil : Si le père est stressé ou qu'il n'est pas sûre de pouvoir apporter l'aide nécessaire à la future maman, rien ne sert d'être présent à l'accouchement. Sylvie Coché recommande aux couples d'en discuter ensemble, avant la naissance. Les pères doivent avoir le choix d'assister ou non à l'accouchement, et de se faire remplacer, si besoin, par la sœur ou la mère pour accompagner la femme enceinte.