10 phrases à ne pas dire à une jeune maman

Après 9 mois de grossesse et la souffrance de l'accouchement, vous voilà heureuse avec bébé. Mais votre entourage vient souvent vous gâcher ce bonheur. Florilège des pires phrases dont les jeunes mamans se passeraient bien d'entendre...

© © Alena Ozerova

Pendant votre grossesse, et comme toutes les femmes enceintes, vous avez eu droit aux mêmes phrases agaçantes. Bien qu'elles partent d'un bon sentiment, vous les avez entendues 20 fois par mois, et n'en pouviez plus. Vous vous dites qu'une fois que vous aurez accouché, vous serez plus ou moins tranquille ? Ne vous méprenez pas, d'autres remarques vous attendent. Florilège des phrases à ne pas dire à une jeune maman, dont la patience a des limites.

"C'est le portrait craché de son père !"

Cette remarque, souvent prononcée par votre belle-mère ou par les amis venus vous rendre visite à la maternité, a le don de vous mettre hors de vous. D'une part, parce que vous venez de passer 9 mois à porter cet enfant qui selon eux, ne vous ressemble pas du tout, et des heures à souffrir pendant l'accouchement pour le mettre au monde. D'autre part, parce que vous êtes sa mère, que ce bébé est votre enfant, qu'il a vos gènes, donc qu'il vous ressemble, à vous aussi ! Vous avez envie de tout envoyer valser, d'autant que vous entendez cette phrase à chaque visite, mais vous parvenez à répondre avec tact et "zénitude" : "Vous savez, un bébé change très vite, on ne peut pas bien se rendre compte à la naissance, mais il a tout de même mes yeux, vous ne trouvez pas ?". Attention à ne pas vous laisser aller, car il serait tentant de répondre : "Au moins, on sait qui est le père !"

Tu as l'air crevée ! Tu ne t'es pas encore remise de l'accouchement ?

"Comment te dire que j'ai mis près de 10 heures entre l'arrivée à la maternité et la naissance de mon bébé ? Que depuis, je me lève toute la nuit pour lui donner le biberon, tandis que toi, tu as le temps de dormir 10 heures d'affilée si tu le souhaites et de faire des soins du visage... Tout cela explique donc mon air "fatigué" : les cernes et les poches sous les yeux !" Mais pour éviter tout incident diplomatique, répondez plutôt qu'il est tout à fait normal d'être épuisée et lorsqu'on a un enfant, il passe avant notre apparence, qui devient le dernier de nos soucis. C'est un rythme à prendre et vous vous entraînez pour les nuits blanches qui vous attendent... 

"Félicitations, tu es de nouveau enceinte ?"

Voilà la phrase à ne surtout pas prononcer à une jeune maman. Bien que votre bébé fête bientôt son premier anniversaire et qu'il serait tout à fait probable d'être à nouveau enceinte, cette question ne peut que vous mettre mal à l'aise si vous n'avez pas vous-même annoncé la bonne nouvelle. Et pour cause : vous n'attendez pas d'autre enfant, c'est juste que vous n'avez pas "encore" perdu vos kilos de grossesse. En de telles circonstances, restez zen afin d'éviter toute insulte. 

"Tu devrais..."

Ah, ces conseillers qui prétendent tout savoir et qui vous font passer pour une mauvaise mère, cela vous agace ! D'autant que la plupart n'ont pas d'enfant... "Tu devrais le laisser un peu plus pleurer", "Pourquoi ne consultes-tu pas ton pédiatre ? S'il pleure c'est qu'il doit avoir mal quelque part !"... Et lorsque votre belle-mère vous prodigue ses conseils et ses recommandations qui n'en finissent pas, vous n'avez qu'une envie, c'est de lui faire comprendre une bonne fois pour toutes que c'est vous la mère.

"Oh, qu'il est mignon !"

"Serais-tu aveugle ? Ne vois-tu pas que c'est une petite fille ? Certes, ses cheveux ne sont pas encore très long, c'est un bébé, mais suis-je obligée de l'habiller en rose pour éviter ce genre de question ?" Prenez une grande respiration, faites un grand sourire, et répondez : "Non, c'est une fille, elle s'appelle Eléna". Ou si vous souhaitez, vous aussi, mettre mal à l'aise la personne, dites-lui que "le petit garçon s'appelle Eléna !"

"Après la fille, le garçon : tu as le choix du roi !"

"Premièrement, je n'ai pas choisi le sexe de mes enfants, et je n'aurais pas été moins heureuse d'avoir deux filles, tout comme certains ont plusieurs garçons". Cette expression n'a de sens que pour les familles royales afin de faire perdurer la dynastie, alors l'essentiel, c'est que votre enfant soit en bonne santé, non ?

"Ca va, tu ne t'ennuies pas trop à la maison ? Quand reprends-tu le travail ?"

Les gens sont-ils conscients que s'occuper d'un enfant jour et nuit est encore plus difficile que d'aller travailler ? Croient-ils vraiment qu'on regarde la télé à longueur de journée pendant que son enfant reste tranquillement dans son berceau ? "Non, on n'a pas le temps de s'ennuyer avec un enfant !" Quant à la reprise du travail, vous avez encore envie de profiter tranquillement de votre enfant et la reprise vous angoisse déjà, alors si on pouvait éviter le sujet...

"C'est mignon aussi Manoa !"

Le "aussi" était en trop ! Lorsqu'on vous demande comment s'appelle votre enfant, votre entourage ne s'attend pas à ce que vous ayiez choisi un prénom original et tendance. Ne vous inquiétez pas, ce sont eux qui ne le sont pas, tout simplement...

"Oh, le gros bébé !"

A la naissance, c'est bien connu, les bébés ne mesurent pas tous la même taille et ne pèsent pas non plus le même poids. Vous en avez donc marre que tout le monde s'amuse avec ses petits bourrelets en lui pinçant les cuisses. Et si on leur faisait la même chose, trouveraient-ils cela normal ? L'essentiel : écoutez votre pédiatre. Il vous confirmera sans aucun doute que votre enfant est en bonne santé, et qu'en grandissant, généralement au moment où il se mettra à marcher, il s'affinera. Par ailleurs, on ne met pas un bébé au régime. En revanche, vos amis, eux, devraient se prendre en main !

"Il fait ses nuits ou pas encore ?"

"As-tu vu ma tête, mes cernes et mes poches sous les yeux ?" Non, votre bébé ne fait pas encore ses nuits, mais si votre beau-frère pouvait conseiller au jeune papa de vous relayer de temps en temps pour donner le biberon, cela vous arrangerait fortement !

Petit conseil : si toutefois vous répondez à l'une de ces questions de manière trop franche (parce qu'une phrase mal placée vous échappe vous aussi), mettez cela sur le coup de la fatigue ou des hormones...

Lire aussi