Alcool et grossesse : les risques seraient sous-estimés

Les troubles causés par l'alcoolisation foetale (TCAF) peuvent avoir des conséquences graves sur le foetus. Pourtant, ces risques sont entièrement évitables.

Alcool et grossesse : les risques seraient sous-estimés
© © Light Impression

En France, 8 000 nouveau-nés sont concernés par des troubles causés par l'alcoolisation foetales (TCAF), dont 800 naissent avec la forme plus sévère d'alcoolisation foetale, lorsque les mères consomment de l'alcool en quantité pendant leur grossesse. Et les bébés trinquent ! La consommation d'alcool in utero est la première cause de handicap mental et d'inadaptation sociale non génétique. Pourtant, ces conséquences sont totalement évitables : il suffit de ne pas boire enceinte. 

Mais ce problème de santé publique semble encore peu ou mal connu. Selon de récentes études épidémiologiques, la fréquence des TCAF pourrait être supérieure aux chiffres reconnus par les autorités sanitaires selon lesquels un individu sur cent,(soit 9 enfants sur 1000 naissances), serait concerné. En effet, une enquête américaine, publiée en novembre 2014 dans la revue Pediatrics, estime entre 2,4 % et 4,8 % la proportion des enfants concernés par ces troubles, âgés de 6 à 7 ans et vivant dans une ville du Midwest. En 2006, cette même équipe a évalué à peu près la même proportion dans la région du Lazio, en Italie. Par ailleurs, ces pathologies touchent davantage d'enfants vivant dans les pays particulièrement exposés à l'alcool, tels que la Russie et l'Afrique du Sud, ou dans certaines communautés tels que les Indiens d'Amérique ou encore les Aborigènes. Notons enfin, que les risques d'alcoolisation foetale sont plus élevés chez les enfants adoptés dans les pays de l'Est notamment. 

Alors, pour éviter tout risque, mieux vaut éviter de boire pendant la grossesse. Même si vous ne buvez qu'un verre par jour, votre consommation n'est pas anodine et peut avoir des conséquences sur votre grossesse et sur l'enfant qui va naître.

Source : Le Monde.fr

Lire aussi