Fausses couches : ce qu'il faut savoir "C'est la femme qui sait lorsqu'elle est prête"

la seule attente à respecter est le nouveau désir d'enfant chez la femme.
La seule attente à respecter est le nouveau désir d'enfant chez la femme. © margouillat photo - Fotolia

"Il ne faut surtout pas croire la voisine ou la concierge qui dit d'attendre 3 ou même parfois 6 mois avant de retomber enceinte. Le plus important est que la femme ait à nouveau envie de faire un enfant", insiste le Dr Thierry Harvey.

Les dernières études sur le sujet indiquent qu'après une fausse couche, les possibilités de redevenir enceinte sont aussi bonnes que lorsqu'il n'y a pas eu d'arrêt spontané de la grossesse. Aucun risque, donc, pour la fertilité ultérieure.

Le Dr Harvey ajoute : "Il n'y a pas de délai pour réessayer une nouvelle grossesse après une fausse couche. Bien sûr, la femme doit faire son deuil de cette grossesse, mais chaque femme réagira différemment et il est inutile de donner une date à partir de laquelle une grossesse peut être commencée."

L'important est donc qu'elle se sente à nouveau capable de tomber enceinte. Et si c'est le cas, il n'y a pas de raison d'attendre. "C'est elle qui sait lorsqu'elle est prête", précise le gynécologue.

Ne pas brusquer

Par contre, il ne faut pas brusquer une femme qui vient de faire une fausse couche en l'encourageant à réessayer à tout prix et au plus vite. Elle doit d'abord faire le deuil de cette grossesse avant de pouvoir en commencer une autre. Les proches doivent donc l'accompagner dans son deuil et de la soutenir.

Sommaire