Fausses couches : ce qu'il faut savoir Entre 25 et 35 ans, les fausses couches sont moins nombreuses

Il n'existe aucun traitement médical à l'efficacité prouvée pour diminuer le risque de fausse couche spontanée. Une étude a comparé l'effet de l'aspirine, qu'on a souvent dit efficace avec un placebo. Résultat : aucune diminution ou augmentation du nombre de fausses couches.

Par contre, il existe un lien avec l'âge qui augmente le risque d'anomalies chromosomiques et donc favorise le risque de fausse couche. Le Dr Thierry Harvey explique : "Pour diminuer le risque de fausses couches il faut que les femmes sachent que la meilleure période pour avoir un enfant est entre 25 et 35 ans, et qu'après 40 ans c'est plus  difficile. C'est physiologique, leur corps fonctionne de façon optimale entre 25 et 35 ans, le risque de fausse couche est donc plus faible."

D'ailleurs, les études le montrent comme l'indique le tableau suivant :  

Cas des fausses couches spontanées isolées
Prévalence des fausses couches en fonction de l'âge
Source : P Edelman, 2006
Avant 25 ans23 %
Entre 25 et 29 ans12 %
Entre 30 et 34 ans 15 %
Entre 35 et 39 ans 25 %
Plus de 40 ans 50 %

Bonne hygiène de vie, dépistage des infections

"Il n'existe aucun traitement pour éviter les fausses couches. Par contre, certaines actions préventives peuvent les diminuer : les femmes qui souhaitent avoir un enfant ne doivent ni fumer, ni boire, ne pas être en surpoids, éviter le bisphénol A, l'aspartame, etc.", ajoute le gynécologue obstétricien.

En plus de l'âge et de l'hygiène de vie qui sont des facteurs importants, la prise en charge des infections bactériennes peut aussi aider : "Le dépistage est important. En traitant la vaginose par exemple, on peut éviter qu'elle n'induise plus tard une fausse couche", explique le Dr Harvey.

Autrement dit, la grossesse n'est pas une maladie mais il y a des précautions d'usage : il ne faut pas fumer, pas boire d'alcool, ne pas se droguer, avoir une alimentation équilibrée et raisonnée (pas question de manger du fromage au lait cru non pasteurisé, par exemple), soigner les infections et être raisonnable en général.

Sommaire