Famille homoparentale

Aujourd'hui, entre 30 000 et 50 000 enfants environ grandissent dans une famille homoparentale, c'est-à-dire dans une famille composée de deux parents de même sexe. Au quotidien, est-ce que cela change quelque chose pour les enfants, et quelles sont les principales difficultés que doivent affronter ces familles ?

Famille homoparentale : quelles sont ses principales difficultés?

Famille homoparentale : la loi évolue

Depuis mai 2013, et la loi qui autorise les personnes de même sexe à se marier, la voie a été ouverte pour les adoptions homoparentales. Concrètement, l'adoption d'un enfant par un couple de même sexe est possible. Il s'agit, en fonction des cas, d'une adoption simple ou d'une adoption plénière.

Famille homoparentale : les mentalités doivent encore évoluer

Si la loi sur les familles homoparentales évolue lentement, le rythme est encore plus lent pour les mentalités. Les parents, et les enfants qui grandissent dans ces familles homoparentales, doivent surtout, au quotidien, affronter le regard des autres, le jugement social sur l'homoparentalité et l'homophobie ambiante. À l'école notamment, certains ne vont pas se priver de souligner leurs différences, souvent avec des mots crus et parfois choquants. Autant de points qui influeront sur le développement de l'enfant.

Famille homoparentale, identité sexuelle, réussite scolaire...

L'un des grands arguments contre les familles homoparentales est de dire que cet environnement a des répercussions sur de nombreux aspects de la vie de l'enfant. Faux, répondent plusieurs études : elles montrent que l'identité sexuelle, la réussite scolaire ou encore la fréquence des troubles psychologiques sont comparables dans les familles homoparentales et dans les familles hétérosexuelles. Le développement de l'enfant ne serait donc pas lié à l'orientation sexuelle de ses parents, mais plutôt à la stabilité du couple qu'ils forment.

Actualités Famille homoparentale

Dossiers Famille homoparentale