Enfants précoces : comment les gérer à l’école et à la maison ?

Dans le cadre des Atelier de SOS Éducation, plusieurs spécialistes interviennent chaque mois pour apporter une formation de qualité aux professeurs et aux parents. Le thème de la dernière conférence portait sur les enfants précoces. Pour aider les adultes à mieux repérer la précocité et à accompagner les plus jeunes dans leur scolarité et leur quotidien, Jean-François Laurent, spécialiste de la précocité intellectuelle et de la médiation scolaire, livre quelques conseils.

Comment repérer la précocité chez l’enfant ?
Tout d’abord,  l’âge mental des enfants précoces est de 2 à 7 ans en avance de leur âge réel. On estime qu’ils représentent 2,3 % de chaque classe d’âge. Ils réfléchissent beaucoup, sont hyper sensibles et ont une relation aux autres et à l’autorité, en général, compliquée. La plupart du temps, ces enfants ont une image dévalorisée d’eux-mêmes. 
Ils ont  souvent été qualifiés dans le langage commun de « surdoué » ou d’ « enfants à haut potentiel ». Jean-François Laurent, spécialiste de la précocité intellectuelle et de la médiation scolaire, préfère parler d’enfants « APIE » pour « Atypique Personne dans l’Intelligence et l’Emotion » plutôt que précoces. Il est l’auteur de cette dénomination. Pour lui, ces enfants sont différents des autres dits « standards » mais ils ne sont pas plus, pas moins que les autres. Sous le terme « APIE » on entend également le mot anglais « Happy » en anglais : la recherche de ce bonheur est la seule quête valable pour ce type de personnes. 

L’importance de la bienveillance  
Lorsqu’il s’agit de gérer les enfants APIE, Jean-François Laurent met sur un piédestal la bienveillance. Pour ce spécialiste, il faut savoir être ferme sans s’énerver : imposer un cadre, ET une souplesse dans sa disposition en même temps.  En somme, il faut tout mettre en œuvre pour redonner confiance aux enfants en exprimant le plus possible son amour et sa fierté. L’enfant doit sentir que tout ce qu’il fait, même si ce n’est pas comme tout le monde, est apprécié par ses parents et par ses professeurs. 

Quelques pistes à mettre en place   
En tant que professeur ou que parent, plusieurs actions concrètes peuvent être mises en place. Il est tout d’abord possible d’organiser des ateliers spécifiques et de proposer en permanence des activités différentes afin que ces enfants ne s’ennuient pas. Un enfant précoce a besoin d’être en permanence stimulé. 

Ensuite, il faut à tout prix et de manière quotidienne, utiliser les « chaudoudoux » avec les enfants précoces. C’est-à-dire des signes de reconnaissance positifs. Des compliments, des félicitations, des encouragements … 

Enfin, il faut savoir respecter le désir de l’enfant (un non est un non, un oui est un oui) et ne pas forcer les choses outre mesure.

Les chiffres clés 
L’âge mental des enfants précoces est de 2 à 7 ans en avance de leur âge réel. En moyenne, il y a 1 à 2 enfants précoces par classe. En France, on compte environ 230 000 enfants précoces.