Du bon usage des notes et des relations plus saines

Vous avez certainement déjà eu ce réflexe: "ta note est en dessous de la moyenne de la classe, tu n'as pas travaillé suffisamment..." mais la remarque est souvent bien inutile et peu constructive. Relativisez et dialoguez.

  • Quelques rappels sur les évaluations, la moyenne de classe et les notes obtenues.
Les notes obtenues dans les évaluations ne sont là que pour donner une "photographie" des acquis à un moment donné  mais il faut souvent "relativiser" l'importance de la note obtenue(même si elle est élevée).

Relativisez et analysez le contenu

  • En effet, et peut-être encore plus dans les classes de début de collège où les évaluations sont relativement courtes, un élève peut passer "à côté" d'un exercice pour diverses raisons : incompréhension de la consigne, confusion entre deux notions, erreurs dues au stress ou la fatigue...
  • La note peut alors très vite varier de 3 ou 4 points (par exemple s'il s'agit d'un exercice sur 4 ou 5 points).
  • Cela ne signifie pas obligatoirement qu'il n'a pas acquis du tout la notion ou les notions évaluées dans cet exercice.

De la bonne utilisation des évaluations...

  • La note ne doit pas être et n'est pas une sanction.
  • L'objectif est de faire prendre conscience à l'élève de ses erreurs, d'en tirer profit pour ne pas les renouveler ou y remédier...
             Par exemple lorsqu'une question porte sur la leçon, cela permet à l'élève de se rendre compte qu'il n'a pas tout à fait respecté la consigne pour préparer correctement le contrôle, pas suffisamment tenu compte de ce qui a été fait ou dit en classe... Il est donc important de ne pas laisser de côté le contrôle une fois qu'il est rendu mais de le corriger avec de l'aide, d'analyser l'erreur commise (pas facile pour un élève de sixième)...

Rappels sur les statistiques...

Vous avez peut-être déjà eu le réflexe suivant:
11/20 et la moyenne de classe est 15/20, ce n'est pas terrible...ou bien 17/20 et la moyenne de classe est 15/20, c'est très bien...

  • La moyenne est un indicateur statistique parmi beaucoup d'autres mais elle n'est pas très utile si c'est le seul repère utilisé.
  • Il faudrait par exemple connaître également l'écart type (indicateur de la dispersion des notes).

Par exemple, la médiane (pour rappel, cela signifie que la moitié des élèves ont obtenu une note inférieure à la médiane et l'autre moitié une note supérieure à la médiane) est aussi un repère intéressant et peut-être complètement différent de la moyenne.
Pour les plus réfractaires aux statistiques, les exemples suivants vous seront peut-être plus parlants:
  1. On peut obtenir une moyenne de 10 avec les notes 9, 10 et 11 ou bien avec les notes 0, 10 et 20... ce n'est pas tout à fait la même chose.
  2. De même, il est possible d'avoir obtenu une note de 16/20 avec une moyenne de classe de 14/20 alors que la médiane est de 16/20.
      Cela signifie que finalement il y a la moitié des élèves qui ont une note inférieure à la vôtre et l'autre moitié une note supérieure.
  • Tout cela pour dire encore une fois qu'il faut relativiser l'importance de ces notes et de la moyenne de la classe et que l'objectif premier est de remédier aux éventuelles défaillances en reprenant les points ayant posé problème, en revoyant quelques exemples de bases ou vidéos correspondantes pour si nécessaire refaire une évaluation et ainsi de suite.

Conclusion

Pour terminer, la note doit-être un indicateur, rien de plus, et au-delà de la note obtenue, c'est la progression de l'élève qui doit servir de repère par rapport à ses propres résultats et non par rapport aux autres élèves de la classe.
L'évaluation doit aussi permettre à l'élève de faire son autocritique par rapport au travail fourni, son attitude en classe, sa motivation...et de corriger ce qui ne va pas.