Faire face au “burn-out prématuré” : comment permettre à nos enfants de recharger leurs batteries ?

Dans le contexte économique actuel, on parle beaucoup de burn-out, cet “épuisement professionnel” qui touche un nombre de plus en plus important de travailleurs. Le burn-out concerne les adultes… et qu’en est-il de nos enfants ?

En effet, certains adolescents semblent touchés par ce qu’on pourrait appeler un “burn-out prématuré”. Les symptômes ? Abattement, fatigue, découragement, perte de motivation et d’énergie...

Comment expliquer ce découragement ?

C’est un fait : certains adolescents semblent parfois totalement démotivés par le collège ou le lycée, c’est comme si leurs batteries s’étaient complètement déchargées ! Plusieurs éléments peuvent expliquer ce phénomène :

    •    Des obligations, des obligations et… encore des obligations !


Même si cela ne nous paraît pas toujours évident, à nous, parents, à l’adolescence, nos enfants ont déjà beaucoup de contraintes ! Ils doivent aller en cours, faire leurs devoirs, réviser leurs leçons, etc. Il peut arriver qu’un bon nombre de leurs activités quotidiennes ne leur procurent aucun plaisir et, donc, ne leur permettent pas de recharger leurs batteries !


Ces contraintes leur pèsent car seul le résultat les intéressent : il ne sont pas dans le plaisir de faire mais dans la satisfaction de réussir. Mais qu'entend-on pas le résultat ? Avoir des bonnes notes par exemple, un bon classement dans la classe ou encore de bonnes appréciations sur le bulletin de fin de trimestre...


    •    Des échecs qui découragent


En plus de toutes ces obligations, les enfants vivent forcément des échecs : mauvaises notes, heures de colle, réprimandes, etc. Comme vous vous en doutez, cela ne va pas les aider à les ressourcer et à recharger leurs batteries ! Imaginez : votre fille a investi beaucoup d’énergie dans ses révisions pour un contrôle, et malgré cela elle obtient une note décevante… Non seulement elle n’a pas pris de plaisir lors de ces révisions, mais en plus ses efforts ne sont pas récompensés ! On comprend mieux le découragement de nos enfants...

Comment faire face à ce découragement ?

    •    Comprendre ce qui le ressource


L’important est de permettre à nos enfants de se reconnecter avec les activités qui leur procurent du plaisir ! L’idée est de retrouver un équilibre entre les obligations (qui ne peuvent être supprimées, évidemment) et les activités “ressources”. Cela peut se traduire par des activités extra-scolaires (sport, théâtre, musique, art, etc.) et par des activités à la maison (jeux vidéo, lecture, vidéos, amis, etc.).
Vous pouvez aider votre enfant à identifier ces sources d'énergie en lui posant des questions : qu’est-ce que tu aimes faire ?...

    •    Lui permettre de recharger ses batteries


Une fois que vous avez identifié les activités qui permettent à vos enfants de recharger leurs batteries, il est important de les encourager dans cette voie et de les autoriser à être dans ces activités. Les priver ou leur interdire, c’est oublier qu’en leur permettant de se ressourcer, vous leur offrez plus de chances de réussir ensuite dans les autres activités.

Vous pouvez intégrer ces activités “ressource” dans le quotidien, ou dans ce que vos enfants aiment moins faire. Il est très social et il passe beaucoup de temps avec ses amis ? Encouragez-le à travailler en groupe ! Il est passionné de musique ? Proposez-lui d’écrire un blog à ce propos. Il adore bouger ? Invitez-le à réviser en marchant. Les solutions sont multiples et souvent, l’important réside dans la manière de faire.

Ainsi, vous aidez votre enfant à comprendre que l’équilibre est essentiel entre plaisir et contrainte : vous construisez les fondations d’une vie saine… et sans burn-out !