J'ai mal à mon ado

On sait de longue date que l'adolescence est une période délicate, mais on a beau s'y préparer, le tsunami qu'elle provoque parfois laisse les parents désemparés. Lorsqu'on ne sait pas faire fonctionner un lave-vaisselle ou une plaque de cuisson, on s'en réfère au mode d'emploi, mais ici point de mode d'emploi ! Un ado en crise, ce sont des parents qui souffrent. Alors que faire pour atténuer cette douleur ou plutôt ces douleurs.

Depuis quelques temps, à la maison, rien ne va plus. Votre fille, une petite fille ordinaire, était jusqu'alors une enfant joviale, serviable, confiante, sérieuse. Elle est devenue une jeune fille impertinente, boudeuse, grossière, et qui plus est qui ne fiche plus rien. Et vous, parents de cette jeune fille là, vous ne la reconnaissez plus, vous culpabilisez et vous souffrez. Pourtant, il importe justement de continuer à vivre normalement. Votre ado ne doit pas croire que la maison tourne autour de lui. Certes, il a besoin d'attentions, d'une présence discrète. Certes, il faut continuer à lui poser un cadre, à le solliciter pour qu'il participe à la vie de la maison, à l'interpeller sur son travail scolaire. Néanmoins, il faut aussi savoir lâcher prise, apprendre à lui faire confiance, rester présent pour son conjoint et ses autres enfants. Ce n'est pas simple, mais à l'adolescence, rien n'est simple !
Durant son enfance, vous lui avez donné ce que vous croyiez juste, de l'affection, de la tendresse, des savoirs, des valeurs. Tous ces éléments sont ancrés en lui. Même si à 15 ans, il se trouve moche ou bête, il sait au fond de lui que vous connaissez sa vraie valeur, que vous l'aimez envers et contre tout.

Même si à 16 ans, il boit plus que de raison, il sait que l'alcool est néfaste pour sa santé. Même si à 17 ans, il est perdu face à une orientation professionnelle encore incertaine, il sait qu'auprès de vous il a droit à l'erreur. Aux parents qui viennent me rencontrer dans le cadre d'un coaching parental, je dis souvent : "soyez présents, envers et contre tout ; maintenez le contact quoi qu'il arrive ; dites lui que vous l'aimez quoi qu'il se passe ; et surtout, montrez- lui que vous lui faites confiance !"

Les parents qui souffrent durant l'adolescence de leurs enfants sont souvent les parents qui ne se font pas confiance et qui ne font pas confiance à leur ado, ceux qui n'arrivent pas à lâcher prise et à se dire qu'il a grandit et qu'il a les clefs en main pour bien démarrer dans la vie.

Arrêtons de souffrir, contentons nous d'être présents, aimants et confiants.