L’attitude intérieure positive : il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions !

Lorsque l’on est face à une situation problématique avec son enfant, on peut réagir de différentes manières, en fonction de l’état d’esprit dans lequel on se trouve au moment où nous recevons l’information. Conseils pour être zen.

Lorsque l’on est face à une situation problématique avec son enfant, on peut réagir de différentes manières, en fonction de l’état d’esprit dans lequel on se trouve au moment où nous recevons l’information.

Les difficultés rencontrées nous mettent souvent dans un état de stress et nous réagissons de façon négative au problème rencontré : énervement, agacement, etc. C’est normal !

Nous pouvons aussi choisir d’adopter un autre état d’esprit, et veiller à conserver une attitude intérieure positive.


L’attitude intérieure positive, ça sert à quoi ?
  • D’abord, cela permet de voir les choses sous le prisme du “verre à moitié plein”

Eh oui, on affronte mieux les difficultés quand on a une attitude intérieure positive : on prend le temps de relativiser, de nuancer, de voir les aspects positifs de la situation !

En abordant les difficultés rencontrées avec vos enfants sous cet angle, vous avez plus de chances de trouver des solutions adaptées, dans le calme et en préservant la communication.

Par exemple, si votre enfant rencontre des difficultés, vous pouvez l’encourager à suivre cette voie en lui demandant “Quels sont les aspects positifs de cette situation ?”

  • Donner à vos enfants la capacité de dédramatiser la situation

En abordant les difficultés avec une attitude positive, vous démontrez (par l’exemple !) qu’il est toujours possible de voir le bon côté des choses. Quand quelques années plus tard vous vous souviendrez de la situation, cela vous fera (a minima) sourire.

Je me souviens que le professeur principal disait cela à ma fille qui avait des difficultés avec ses camarades au collège… aujourd’hui, elle en parle avec légèreté et se rappelle surtout les bons souvenirs.

N’oubliez pas : il y a ce que l’on dit et aussi ce que l’on ressent ! Ce que nous disons, notre ton, est directement lié à ce que nous ressentons. Si l’attitude est positive, les paroles s’en ressentent, et inversement !

Comment faire pour adopter cette attitude intérieure positive ?
  • Efforcez-vous de voir les aspects positifs de chaque situation

Si, bien sûr c’est possible ! N’hésitez pas à penser à des choses qui peuvent sembler un peu farfelues.

Quelques exemples :

- Mon ado se rebelle… c’est normal, cela lui permet de grandir prendre son indépendance !

- Il a eu une mauvaise note… c’est un signal d’alerte précieux pour identifier des points d’amélioration.

- Ma fille n’a pas été acceptée dans le lycée qu’elle souhaitait intégrer… maintenant elle a une super classe où a trouvé sa place !

  • Visualisation positive

Avant une situation “redoutée”, vous pouvez vous entraîner à ce petit exercice, ou le proposer à votre enfant.

Le but est de visualiser l’événement en question en imaginant que tout se passe comme espéré. Par exemple, si votre enfant stresse avant un contrôle ou un examen important, proposez-lui de s’imaginer sa journée d’examen “idéale”, dans laquelle tout se passe comme il le souhaite.

C’est très efficace pour aborder les situations avec cette fameuse attitude intérieure positive !

C’est un état d’esprit à travailler tout le temps, c’est très facile de se laisser gagner par la morosité ambiante… et quel bonheur quand on est dans un bon état d’esprit !

Enjoy :)