Pourquoi votre enfant a t-il tant de mal à trouver les œufs de Pâques ?

Le 1er avril, on fêtera Pâques. L'occasion d'organiser une belle chasse aux oeufs avec vos enfants ! Les conseils d'Alain Lieury, expert en mémoire, pour une chasse réussie !

Stupéfaction le jour de Pâques… Maman et Papa ont bien fait attention de ne pas trop cacher les œufs de Pâques pour ne pas décevoir leur jeune enfant, et celui-ci passe à côté sans rien voir. Et pourtant, les yeux des jeunes enfants sont tout neufs, très loin de la presbytie qui guette leurs parents vers 40 ans, alors comment expliquer ce mystère ?

A l’époque de Christophe Colomb et Magellan, les navigateurs exploraient les terres lointaines en prenant des repères (boussole, position du soleil…) et en dessinant les bouts de côtes de ce qu’ils voyaient. Ce n’est qu’à terre, avec ces dessins fragmentaires et ces repères, que les cartographes dessinaient le monde. La perception ne procède pas autrement, les yeux sont les explorateurs et le cerveau est le cartographe du monde visuel. Car les recherches ont montré un phénomène très curieux : l’œil ne voit avec l’acuité de 10/10 que dans un angle très très petit (2°). En effet, les photorécepteurs au fond de l’œil ne sont câblés avec précision que dans une toute petite région au fond de l’œil, appelée fovéa. Dans un angle de 2°, l’œil ne voit avec précision qu’un mot de 4 lettres et un visage à 3 mètres, tout le reste est flou. Or nos yeux sont très mobiles et bougent tout le temps, cela s’appelle des saccades. Le cerveau ordonne donc à nos yeux de bouger pour prendre des « photos » de ce qui l’intéresse et il reconstitue le tout. Alors que nous avons subjectivement l’impression d’une vision panoramique, tout se passe comme du temps des grands explorateurs avec le cerveau comme cartographe en chef, d’où de nombreuses illusions.

Nos yeux font donc de l’exploration oculaire et bien entendu, celle-ci se perfectionne avec l’âge, disons jusqu’à 12 ans environ. Par exemple c’est vers cet âge que l’exploration se fait systématiquement de ligne en ligne afin d’avoir une vue complète. Au contraire lorsque les chercheurs enregistrent les mouvements oculaires chez les petits enfants, 4 à 5 ans, les mouvements sont en zig-zag, un peu au hasard, si bien qu’ils ratent des éléments importants.

            Et c’est ainsi que pour nous, adultes, l’œuf de Pâques est bien visible, dans l’herbe ou devant un coussin alors que le jeune enfant passe complètement à côté, au grand étonnement de sa maman qui avait bien fait attention de ne pas les mettre dans des cachettes trop difficiles !