Les clés de la diversification alimentaire de nos tout-petits...

Bébé grandit vite, on nous le dira tout le temps et c'est vrai ! L'introduction des aliments reste une étape importante à franchir pour bébé comme pour ses parents. Voici quelques conseils sur les étapes d'une diversification réussie...

4 mois ? 6 mois ?

Entre les recommandations de nos proches et les différents pédiatres cela peut varier. 
En effet, même si l'on sait que bébé est apte dès son 4ème mois à goûter à des aliments solides, beaucoup préfèrent attendre le 6ème mois suite à des études montrant que cela permettrait de mieux appréhender les risques d'allergies de nos enfants. 

La carotte va généralement être le premier aliment à introduire, choisie pour son goût doux et sucré.

Mais reste encore la cuillère, nouvel objet non identifié à apprivoiser pour bébé... Armez-vous de patience, prenez le temps de la découvrir avec lui... Il saura bien vite l'apprécier.
Suivrons l'introduction d'autres légumes comme la courgette, le potiron ou encore les épinards mais attention à ne pas donner à bébé ceux de la famille des légumes riches en histamine qui risques de lui donner quelques désagrément au niveau de son petit ventre (choux, pois, céleri, navet ou encore pois chiche...).

Sachez que votre bébé saura vite faire la différence avec le sucré... Alors si vous ne voulez pas prendre le risque d'avoir une moue boudeuse à la vue d'une bonne purée de légumes, commencez bien par l'introduction de ces derniers avant de faire gouter les fruits à votre tout-petit. 

Une fois l'introduction des fruits venue, renseignez-vous également auprès de votre pédiatre car certains d'entre eux peuvent provoquer de l'acidité ou des allergies comme la banane et la fraise, et ce d'autant plus s'il y a des antécédents chez papa ou maman ! La pomme reste la meilleure alliée...

Et le lait ?

ESSENTIEL, il doit rester le coeur de l'alimentation de bébé. Le lait maternel ou le lait de suite doivent impérativement rester jusqu'à ses 3 ans la base de son alimentation à hauteur de 500ML / jour.
Le lait bien évidemment sera remplacé au fil des mois par des laitages adaptés à son âge comme les petits suisses. Mais prenez votre temps dans le rayon qui leur est dédié, il existe beaucoup de laitages et desserts lactés pour varier les plaisirs et faire découvrir à bébé de nouvelles saveurs.

La culpabilité du petit pot...

Sachez que pour cette diversification une simple cuisson vapeur avant un bon mixage reste la recette par excellence, saine et facile. 
Afin de gagner du temps, vous pouvez tout à fait les préparer en assez grande quantité avant de les congeler dans de petits récipients adaptés aux portions des repas de bébé. Il sera alors facile et rapide de servir le petit plat de bébé une fois l'heure du repas venue.
Enfin, dé-cul-pa-bi-li-sez - vous, oui des petits pots existent et oui ils sont là pour vous dépanner. La législation sur les aliments et d'autant plus pour bébé, est de plus en plus règlementée et surveillée donc pas de quoi vous stresser...  


A lire aussi :


Introduire les légumes dans les repas de bébé


Crédit photo : Svetlana Fedoseeva - Fotolia.com