Examens : des pistes pour l’aider à affronter cette période avec confiance

A seulement quelques jours du baccalauréat et du brevet des collèges, les tensions, les doutes sont perceptibles chez les élèves. En tant que parents, nous pouvons contribuer à installer une atmosphère détendue et propice à la réussite des examens.

La confiance doit être le maître-mot. Pour cela, il ne faut pas hésiter à valoriser son enfant en mettant en avant ses qualités. Il est important qu’il ait conscience de ses atouts : rigueur pour l’un, capacité d’analyse pour l’autre ou encore facilité dans une ou plusieurs matières…
Cette confiance se verra également renforcée par une bonne organisation des révisions lors de cette dernière ligne droite. Cela passe bien évidemment par un planning rigoureux et pertinent, sachant qu’après plus de 5 heures de travail, l’efficacité décroît et qu’il est indispensable de faire une pause toutes les deux heures. 


Des choix stratégiques

Évidemment, à quelques jours de la date fatidique, il n’est plus temps de vouloir tout apprendre, tout revoir. Il est préférable de faire des choix stratégiques. Pour les matières, celles à plus gros coefficients, pour les contenus, les éléments essentiels de la leçon. Si votre enfant n’a pas eu le temps durant l’année de faire des fiches de synthèse, des sites pédagogiques pourront l’aider. Pour exemple, Maxicours.com, site pour lequel je travaille, propose ces fiches et également des annales. Il dispose aussi d’un forum d’échange entre élèves axé sur l’entraide collaborative.
Pour retenir l’essentiel, il est important d’alterner des phases d’apprentissage de cours et des phases d’application, avec des exercices correspondants.

Détente et sommeil

De plus, un environnement serein et adéquat est indispensable. N’hésitez pas à accompagner votre enfant, à ne pas vous montrer envahissant mais à répondre à ses attentes lorsqu’il vous sollicite : le faire réciter par exemple. Vous pouvez également lui dédier un espace de travail ou il sera au calme et pourra se concentrer pleinement. La détente (la vie sociale, le sport, les sorties… ne doivent pas être négligés), le sommeil et l’alimentation contribuent à la sérénité. Il a été prouvé que le cerveau est beaucoup plus disponible le matin pour affronter le travail. De même, durant la nuit, l’enfant assimile ce qu’il a étudié la journée.
Et la veille de l’examen alors ? Il n’est plus temps de mettre le nez dans ses révisions. C’est l’heure des derniers préparatifs : pièce d’identité, matériel nécessaire (calculatrice, stylos…). C’est le moment de faire le vide.

Enfin, le matin même : un bon petit déjeuner… et des encouragements encore.

Crédit photo : Ariwasabi - Fotolia.com

A lire aussi : Aidez votre ado à réviser son bac