Harcèlement scolaire : que faire ?

Si le problème est resté trop longtemps tabou, la société prend enfin conscience, depuis quelques années, de la gravité du harcèlement scolaire. Définition, chiffres, loi... Dans ce dossier, des conseils et témoignages pour savoir quoi faire lorsqu'un enfant est harcelé à l'école.

Quelles sont les différentes formes de harcèlement scolaire ?
On parle de harcèlement scolaire lorsque des actes (coups, agressions à caractère sexuel) ou des paroles violentes et humiliantes sont répétés à plusieurs reprises contre un élève. Il ne faut donc pas confondre le harcèlement scolaire avec une bagarre ponctuelle ou une simple querelle de préau ! Il faut aussi savoir que, de nos jours, le harcèlement des jeunes dépasse de plus en plus souvent le cadre scolaire. Beaucoup de victimes sont en effet poursuivies jusque sur les réseaux sociaux : on parle alors de cyber-harcèlement, hélas assez fréquent chez les adolescents...

À quel âge le harcèlement scolaire peut-il commencer ?
Malheureusement, le harcèlement scolaire peut débuter très tôt, dès l'école maternelle. Toutefois, il se manifeste plus souvent durant les années charnières, comme la sixième qui marque l'entrée au collège. Les harceleurs cherchent alors à s'imposer comme des "dominants" aux yeux de leurs nouveaux camarades de classe, bien souvent d'ailleurs pour ne pas être harcelés eux-mêmes... Sans parler des élèves des classes supérieures, qui ne sont pas toujours très tendres avec les "petits" !

Les victimes ont-elles un profil particulier ?
Il n'existe pas de profil type, mais généralement, les victimes de harcèlement scolaire ont quelque chose de différent. Il peut s'agir de la couleur de leurs cheveux, de leur poids, d'un problème d'élocution comme le bégaiement... Les enfants réussissant très bien à l'école ou, au contraire, ayant de très mauvais résultats peuvent également être choisis comme cibles. On peut en dire autant du nouvel élève, tout juste arrivé en classe suite à un déménagement...

Et les harceleurs ?
Là encore, il n'y a pas de profil psychologique gravé dans le marbre, mais les enfants harcelant leurs camarades sont souvent en souffrance psychologique : ils cherchent à réparer leur ego en dominant les autres, ou reproduisent sur eux ce qu'ils ont eux-mêmes vécu. Dans les faits, beaucoup de harceleurs ont d'abord été eux-mêmes victimes de harcèlement scolaire : en passant du côté des bourreaux, ils se sentent plus forts et, d'une certaine façon, "protégés".

Quels signes doivent alerter ?
Si votre enfant est victime de harcèlement à l'école, il est fort possible qu'il ne vous le dise pas directement. Cependant, certains signes peuvent vous mettre sur la piste, notamment si votre enfant ne veut plus aller à l'école par exemple. De même, méfiez-vous si ses affaires sont trop souvent abîmées ou "perdues" : certes, la maladresse peut expliquer certaines choses, mais elle a ses limites ! Si vous avez un doute, lui demander directement s'il est harcelé débouchera rarement sur une réponse franche : les enfants préfèrent souvent répondre "non" pour ne pas inquiéter leurs parents. Par contre, vous pouvez emprunter des chemins plus détournés : parlez-lui du harcèlement scolaire en lui disant que vous vous demandez parfois si tout se passe bien dans son école, et qu'au besoin, vous serez toujours là pour l'aider.

Actualités Harcelement scolaire

Marion, 13 ans pour toujours : Julie Gayet contre le harcèlement scolaire

Dossiers Harcelement scolaire