Autorité : quelle attitude adopter ? Les conseils de Stephan Valentin Quand mon mari est excédé, il donne systématiquement une fessée

Le témoignage de Solange, le 19 septembre 2012

Je suis maman de deux enfants, une fille de 4 ans et un garçon de 7 ans. Ce n'est pas tous les jours facile à la maison, surtout avec mon fils qui fait souvent des crises parce qu'il est jaloux de sa petite soeur ou bien parce qu'il nous fait un caprice. Lorsque mon mari est excédé, c'est systématique, il lui donne une fessée. Ce n'est pas trop fort non plus, mais c'est la punition quand il dépasse les bornes. J'ai moi même reçu des fessées de mon père étant enfant, et je ne suis pas traumatisée pour autant !
Ma question est donc la suivante : "Êtes-vous pour ou contre la fessée ? Cette punition peut-elle avoir des effets négatifs sur le développement de nos enfants ?"

La réponse de Stephan Valentin

Je sais que beaucoup de parents français estiment qu'une fessée de temps à autre ne fait pas de mal. Et pourtant, elle n'a que des effets négatifs sur le développement de l'enfant et sur la relation parents-enfant. Il est vrai que la plupart des enfants qui ont reçu parfois des fessées ne semblent pas nécessiter un suivi psychologique ou une thérapie d'après eux. Mais le terme "traumatiser" désigne aussi le fait de laisser des traces psychologiques négatives. Personne ne dira que la fessée était un moment "formidable" ou "agréable".

Pour répondre à votre question :
Je suis contre la fessée, car elle n'apporte rien à l'enfant, car ce n'est pas une punition éducative ou pédagogique. Pourquoi ne serait-elle pas éducative ? En fait, la fessée agit sur les mécanismes de la peur. L'enfant est donc plus dans la crainte que dans l'apprentissage des règles. Il apprend à obéir par la peur et cela ne l'aide pas à grandir et à s'autonomiser. Et l'enfant va commencer à mentir pour éviter la fessée. En aucun cas la fessée n'affirme l'autorité. Au contraire, c'est lorsque le parent est paniqué par sa perte d'autorité qu'il en vient souvent aux coups.

Quel message véhicule la fessée pour l'enfant ?
 Quand on est petit, on doit se soumettre à la violence de ses parents.
 Si je suis méchant, je mérite des coups.
 Même si j'ai mal, c'est normal d'être frappé.
 Si papa et maman ne sont pas d'accord avec moi, ils ont le droit de me frapper.
 On frappe aussi mes copains. Donc, c'est normal de frapper les enfants.
 Aimer c'est aussi faire mal.
 Quand on est plus fort, on peut battre les plus faibles.

D'après une étude récente, la fessée pourrait être la cause de graves séquelles chez l'enfant et provoquer des troubles de la personnalité et des troubles mentaux. Il y aurait aussi un danger sexuel de la fessée. Les coups portés à cet endroit peuvent également déclencher des sensations puissantes et involontaires de plaisir sexuel parce qu'il y a la proximité des organes génitaux. Ceci peut arriver à de très jeunes enfants, en dépit d'une douleur intense et clairement désagréable. Il est possible que cette fixation lui occasionne des problèmes dans sa vie adulte.

Oui, tout cela peut sonner pour certains parents complètement démesuré. Mais il ne faut pas oublier que la fessée est une manière de frapper, et donc une violence physique.

A lire aussi :

Toute la discussion sur le forum Maman

Toutes les chroniques de Stephan Valentin

Sommaire