Aidez vos enfants à se jeter à l'eau

Quel meilleur moment que l'été pour initier vos enfants aux joies de la baignade et qui sait, les voir esquisser quelques brasses ? Paul Gautier, maître-nageur, spécialiste de l'éveil aquatique, vous explique comment procéder sans danger.

Apprendre à nager à mon enfant : conseils
© Bred&Co

Quand et comment les enfants peuvent-ils se jeter à l'eau ?

Dès leur plus jeune âge ! A six mois, c'est déjà possible ! L'apnée réflexe est un comportement inné puisque les bébés sortent d'une expérience de neuf mois en milieu aquatique... Une seule règle à respecter pour les petits : se baigner dans une eau à température de 31°-32°C. Ils peuvent ainsi s'initier à ce nouveau plaisir dans le cadre ou non d'un atelier, du moment qu'ils sont accompagnés et surveillés jusqu'à ce qu'ils sachent parfaitement nager. Pour l'apprentissage technique de la natation, 6 ans me semble un âge approprié. En effet, les enfants doivent posséder des capacités d'attention et de coordination suffisantes pour mémoriser et appliquer les consignes. Pour apprendre à nager, la piscine, avec ses escaliers pour descendre progressivement dans l'eau, sa profondeur limitée et sa température agréable, s'avère plus adaptée que la mer. L'eau salée facilite certes la flottaison, mais cela pourrait mettre l'enfant en difficulté lors d'une future baignade en eau douce. Et puis, en bord de mer, certains obstacles naturels compliquent la situation : vagues, courants, algues... Je conseille donc aux parents de réserver l'océan comme un terrain de jeu et de découverte.

Comment procéder pour les éveiller en toute sécurité ?

Les parents peuvent laisser les petits barboter et garder pour plus tard l'apprentissage de gestes plus techniques. Ils ont aussi la possibilité de montrer leur méthode et d'encourager leur enfant à les imiter mais gare aux mauvais réflexes qui s'attrapent vite ! Seul un professionnel saura garantir toutes les acquisitions de la nage : mouvements précis, positions idéales, modes de respiration, etc. Il faut ensuite se munir des bons accessoires. Les bouées rondes, les brassards et les frites (des sortes de barres de mousse) sont plus pratiques que les maillots de bain bouées qui rendent la position horizontale difficile. Je déconseille les bouées-sièges car, en cas d'immersion, les jambes du bébé restent coincées et cela peut être dangereux. Ensuite, les parents peuvent encourager les enfants à maintenir une position horizontale (sur le dos ou le ventre) mais aussi verticale (quand ils n'ont pas pied), à aller sous l'eau, à y sauter, bref, à s'y s'amuser ! 

Comment réagir si l'enfant a peur de l'eau ?

Il ne faut surtout pas forcer les enfants à mettre la tête sous l'eau ou même à se baigner entièrement s'ils n'en ont pas envie ! Vous risquez de provoquer des blocages. En effet, ceux-ci sont parfois le résultat d'une expérience traumatisante même inconsciente. Dans ce cas, il faut laisser du temps et aider l'enfant à en parler. C'est souvent aussi la conséquence d'un conditionnement verbal établi par les parents, eux-mêmes angoissés par les risques liés à l'eau. Cela se transmet même parfois dans la manière de tenir l'enfant dans les bras ! Il faut alors se forcer à plus de confiance en l'aptitude de l'enfant à sentir le danger et trouver la juste mesure en divulguant des consignes essentielles sans en rajouter pour autant : entrer dans l'eau progressivement pour éviter l'hydrocution et rester dans le champ de vision des parents devraient suffire.

A lire aussi :