De nouvelles courbes de croissance dans le carnet de santé 2018

Inchangé depuis 2006, le nouveau carnet de santé entrera en vigueur le 1er avril prochain. Cette version 2018 intégrera notamment de nouvelles courbes de croissance, différentes pour les filles et pour les garçons et à interpréter selon l'IMC. En quoi sont-elles plus optimales ? Explications.

De nouvelles courbes de croissance dans le carnet de santé 2018
© Viewstock - 123RF

Taille, poids, périmètre crânien… Surveiller la croissance physique de son enfant se fait grâce aux courbes de croissance qui sont inscrites dans le carnet de santé. Afin de détecter précocement les éventuelles anomalies de croissance, il est conseillé de le peser et de le mesurer chaque mois jusqu'à ses 2 ans, tous les six mois jusqu'à l'âge de 6 ans, puis tous les ans jusqu'à la puberté. Problème : les courbes de croissances françaises proposées par l'OMS et contenues dans le carnet de santé actuel, datant de 1979 (c'est-à-dire de deux générations !), ont été réalisées à partir des mesures de quelques centaines d'enfants nés dans les années 50 et "ne sont donc pas optimales pour le suivi de la croissance des enfants contemporains en France", précise l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) dans un communiqué du 6 mars 2018. Pour la nouvelle édition du carnet de santé, elles ont ainsi été actualisées par des chercheurs de l'Inserm et du Centre de Recherche Épidémiologie et Statistiques Sorbonne, des pédiatres et des médecins généralistes de toute la France. Ces derniers ont effectué plus de 5 000 000 de mesures sur des enfants âgés de 0 à 18 ans. L'objectif ? "Mieux prendre en compte les changements morphologiques de la population" et "faciliter le repérage des anomalies de croissance".

Qu'est-ce qui change ? Désormais, le repérage d'un éventuel surpoids ou d'une obésité infantile se fera en suivant la courbe de corpulence (autrement appelée la courbe de l'indice de masse corporel IMC) et non plus en suivant la courbe de poids, comme c'était le cas jusqu'à maintenant. Ainsi, comparer le poids de l'enfant à des données de référence, en prenant en compte l'IMC de l'enfant permettra de mieux suivre "l'adéquation des apports nutritionnels [d'un enfant] en situation normale ou pathologique" et de détecter plus tôt "des maladies comme le syndrome de Turner ou la maladie cœliaque par exemple", explique le CRESS. Autre nouveauté : l'interprétation des mesures de taille de l'enfant tiendra désormais compte de la taille de sa mère et de son père : pour cela, une formule de calcul sera indiquée en haut des courbes de 1 à 18 ans et aidera le médecin à repérer une éventuelle anomalie de croissance. Par ailleurs, la version 2018 du carnet de santé intégrera deux courbes de taille et de poids différentes pour les filles et pour les garçons pour la période de 0 à 3 ans (la croissance staturale et pondérale différant très tôt selon le sexe) contrairement au carnet précédent qui n'en présentait qu'une seule. De même, les courbes de périmètre crânien seront spécifiques chez les filles et chez les garçons entre 0 et 5 ans et prendront en compte les périmètres crâniens des parents. Enfin, sur l'ensemble des courbes, sera représenté un nombre plus important de couloirs de croissance par rapport aux courbes précédentes et ce, "afin de mieux suivre les trajectoires de croissance individuel".

Courbes de croissance fille :

© 

Courbes de croissance garçon :

© CRESS

Comment utiliser ces courbes ? "L'interprétation des mesures est basée sur une analyse conjointe de la taille, du poids et de l'indice de masse corporelle, et tient compte des tailles des parents, des mesures antérieures et du stade pubertaire", peut-on lire sur les nouvelles courbes du carnet de santé. Le médecin va donc peser et mesurer l'enfant et va calculer son IMC selon la formule suivante : IMC = poids/taille². Il va retranscrire les mesures du poids, de la taille et de l'IMC sur les graphiques ci-dessus et déterminer, en fonction de la taille de ses parents (une formule est indiquée sur le haut du graphique de taille et de poids : la taille "cible parentale" correspond à la moyenne de la taille du père et de la mère, à laquelle on ajoute 13 cm pour les garçons et retire 13 cm pour les filles), de son sexe, de son âge, des "guides-repères" présentés sur chaque graphique et des mesures de référence, si l'enfant a une croissance normale ou s'il présente des éventuels problèmes de croissance. 

Courbe de poids fille de 0 à 3 ans : 

© CRESS

Courbe de poids garçon de 0 à 3 ans :

© CRESS

Outre ces courbes de poids, de taille (filles et garçons), d'IMC (filles et garçons) de 0 à 18 ans, les courbes de poids des filles de 0 à 3 ans, et des garçons de 0 à 3 ans, le carnet de santé 2018 inclut d'autres nouvelles courbes de croissance : taille des filles de 0 à 3 ans, taille des garçons de 0 à 3 ans, périmètre crânien des filles de 0 à 5 ans et périmètre crânien des garçons de 0 à 5 ans

Lire aussi :