Frères et soeurs : 10 trucs pour qu'ils arrêtent de se disputer

Vous avez l'impression qu'ils se chamaillent à longueur de journée ? Suivez ces astuces pour ramener un peu de calme à la maison !

Frères et soeurs : 10 trucs pour qu'ils arrêtent de se disputer
© Wavebreak Media Ltd -123rf

Ne pas intervenir systématiquement

Les enfants se disputent, toujours ! Un peu trop à votre goût... Pourquoi ne pas les laisser résoudre seuls leurs conflits ? Lorsque vous les jugez peu importants et qu'il n'y a pas de réel débordement, mieux vaut les laisser s'expliquer entre eux. Il se peut qu'ils trouvent seuls l'issue de leur désaccord. D'ailleurs, c'est une bonne façon pour eux d'apprendre à communiquer, à négocier, à partager... 

Poser les limites

D'accord, l'aîné et le cadet ont un problème à régler. Mais alors les insultes ou les coups, non ! Faites observer ces règles, car se disputer ne signifie pas ne pas respecter l'autre, et il est important que vos enfants le comprennent. Ils peuvent argumenter, parler plus fort, ne pas être d'accord l'un avec l'autre, tout en se respectant mutuellement. Séparez-les s'ils en viennent aux mains, sans vous-même vous emporter, pour ne pas attiser encore les tensions.

Ne pas prendre parti

"C'est lui qui a commencé !", "Non, c'est elle qui m'a pris mon nounours !"... Comment voulez-vous savoir qui a raison ou tort ? Agir en prenant parti pour l'un de vos enfants peut entraîner une incompréhension, une injustice ou un mal-être chez le second, d'autant que vous ne connaissez pas forcément l'origine du problème. Soyez à l'écoute, tout en restant neutre ou peut-être, en essayant de trouver une solution qui convient à tous.

Leur apprendre à partager

Les enfants souhaitent toujours avoir ce qu'ils ne possèdent pas, et surtout ce que l'autre a dans les mains. La petite sœur aura alors tendance à arracher le jouet de son frère pour l'obtenir à son tour et inversement ! Apprenez-leur à partager, à jouer ensemble et à se prêter tour à tour leurs jouets pour éviter les conflits.

Leur consacrer du temps

Les disputes peuvent être l'expression d'une petite jalousie, fréquente dans une fratrie. Est-ce vraiment un objet que l'on se dispute, ou l'amour de ses parents ? Montrez-leur bien que vous les aimez tous autant les uns que les autres. Et passez du temps avec eux, en jouant tous ensemble, en leur lisant une histoire ou en leur proposant de vous aider à préparer un gâteau. Tentez aussi d'accorder à chacun d'eux un moment rien qu'à lui. Ce sont des moments privilégiés que vous saurez tous apprécier. 

Leur changer les idées et les distraire

Le rire désamorce bien des situations et permet de dédramatiser. Pourquoi ne pas organiser une bataille de polochons ? Ou alors vous saisir, par jeu, de l'objet du conflit quand celui-ci est un jouet ? Voilà qui vous permet de défouler vos enfants ! On arrêtera de se demander qui a commencé la dispute et pourquoi, seul comptera de s'amuser ensemble. Attention toutefois à ce que le jeu ne dégénère pas, veillez aux signes d'énervement de vos enfants et orientez-les vers une activité plus calme qu'ils pourront poursuivre ensemble quand vous sentez l'orage passé pour de bon. 

Une sortie en famille

En cas de disputes, il faut s'aérer l'esprit. Hors contexte (la maison), vos enfants pourront peut-être s'apaiser. Faire un tour au parc peut se révéler intéressant (sous réserve de beau temps). Peut-être ont-ils un trop plein d'énergie à évacuer ? Ils se réconcilieront alors entre balançoires et toboggans, ou en se promenant un peu au vert.  

Trouver des points communs

Et si vous essayiez de leur montrer que loin d'être diamétralement différents, ils peuvent aussi se trouver des passions communes, et même des talents ? Le football, le dessin... Peut-être vos enfants ont-ils des compétences qu'ils peuvent mutualiser ? Voilà de quoi leur montrer qu'ils sont aussi une famille soudée et de les faire se découvrir sous un autre angle.

Ne pas stigmatiser et inverser les rôles

L'aîné, le cadet, le petit dernier... si tous les rôles semblent être établis à la maison, tentez de redistribuer les cartes de temps en temps. Quoi de plus valorisant que de se voir attribuer une nouvelle responsabilité ? Le but : que personne ne se sente oublié. Maman ou papa a su voir en eux une autre personne que le petit dernier ou l'aîné... Et puis, les individualiser les aide à moins se comparer. Vous pouvez par exemple leur faire des cadeaux vraiment personnalisés, selon leur goûts et envies. Vous ferez preuve d'une attention toute particulière dont ils seront très heureux.

Lire aussi