Les produits anti-poux à base d'huiles essentielles pointés du doigt

Les huiles essentielles de lavande et d'arbre à thé doivent être utilisées avec précaution et pas avant 7 ans, rappelle l'association 60 Millions de consommateurs.

Les produits anti-poux à base d'huiles essentielles pointés du doigt
© Jovan Mandic - 123rf

Les enfants n'échappent pas aux poux, et les parents ont parfois tendance à tout essayer pour s'en débarrasser. Certains utilisent même des produits à base d'huiles essentielles telles que la lavande ou l'arbre à thé. Néanmoins, leur efficacité reste encore à prouver. Selon l'association 60 Millions de consommateurs, ces produits à base d'huiles essentielles seraient nocifs pour la santé. "Les actifs puissants qu'elles incorporent peuvent provoquer des effets indésirables en cas de mésusage", précise l'association dans un communiqué, rappelant que ces deux huiles, entre autres, ont fait l'objet d'une alerte du centre antipoison de Lille en 2016.  Selon ce bulletin d'information, les huiles essentielles à ont été à l'origine d'intoxications suite à une ingestion, une inhalation prolongée ou une application cutanée inadaptée. Avec des conséquences cliniques variées : douleurs digestives, vertiges et somnolence, bradycardie ou hypotension, irritation cutanée ou encore troubles respiratoires.

Les huiles essentielles, suspectées d'agir comme des perturbateurs endocriniens. En outre, ces huiles essentielles sont susceptibles de mimer l'action d'hormones et donc agir comme des perturbateurs endocriniens. Selon une précédente étude datant de 2007 et publiée dans la revue scientifique américaine New England Journal of Medicine, trois cas de poussée mammaire anormale (ou "gynécomastie") ont été relevés chez des jeunes garçons âgés de 4, 7 et 10 ans. "Ces derniers utilisaient régulièrement des cosmétiques formulés avec des huiles essentielles de lavande et d'arbre à thé. Les symptômes ont régressé après que les enfants ont arrêté d'utiliser ces produits", précise 60 Millions de consommateurs. Néanmoins, les données ne sont pas suffisantes pour en tirer des conclusions, mais par principe de précaution, les autorités de santé déconseillent l'usage des huiles essentielles chez l'enfant. L'association déplore que ce principe ne soit pas appliqué. "Dans les faits, ces produits aux huiles essentielles, en particulier ceux antipoux, leur sont dédiés. De plus, dans certaines recettes à faire soi-même, vantées sur Internet ou dans des ouvrages à succès, les restrictions d'usage des huiles essentielles ne concernent parfois que les enfants de moins de 6 ans". L'association 60 Millions de consommateurs recommande alors un encadrement plus strict de ces usages, et une information des données scientifiques qui mettent en cause ces huiles essentielles.

A retenir ! En cas d'intoxication ou de doute, il est recommandé de contacter un Centre Antipoison proche de chez vous pour demander l'avis d'un médecin. Soyez également vigilant(e) en ce qui concerne la dose, la durée du traitement et évitez l'achat de produits sur internet dont certains articles peuvent être frauduleux ou contrefaits. Rappelons que les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées comme parfum, ni à destination des femmes enceintes ou des enfants de moins de 7 ans. 

Lire aussi