Vers un baccalauréat à quatre matières

Le bac fait l'objet de consultations jusqu'en février prochain. Jean-Michel Blanquer souhaite réformer cet examen pour "lui redonner du sens", en proposant de supprimer les filières L, S et ES, et de mettre en place un contrôle continu tout au long de l'année.

Vers un baccalauréat à quatre matières
© 123rf_ lightpoet

Le ministre de l'Education a renouvelé sa volonté de réformer le baccalauréat pour juin 2021. Une consultation démarre ce lundi 13 novembre "avec tous les acteurs de la communauté éducative" et les résultats seront annoncés en février, a précisé Jean-Michel Blanquer au journal Le Parisien. L'objectif : "redonner plus de sens" à cet examen et le faire évoluer de manière à mieux orienter les lycéens dans leurs projets d'études. En effet, "60 % des bacheliers ne valident pas leur première année à l'université", précise le ministère dans un communiqué. 

Un bac à quatre épreuves. Dans la majorité des pays européens, le nombre d'épreuves au baccalauréat est limité à quatre environ, tandis qu'en France, les lycéens passent au minimum une douzaine d'épreuves, réparties sur deux années. Jean-Michel Blanquer propose donc un examen avec quatre matières uniquement. "La disparition des filières L, S et ES est une option mais parmi bien d'autres", précise-t-il au quotidien. Le reste des notes serait obtenu au cours de la scolarité selon des modalités qui garantiront l'égalité des conditions de passation sur l'ensemble du territoire".

Qu'en est-il des précédentes mesures annoncées à la rentrée ? Le ministre de l'Education a rappelé qu'une cellule laïcité verrait le jour d'ici la fin de l'année. "Il s'agit d'équipes spécialisées qui interviendront dans les établissements. Il y aura une dimension juridique, pédagogique, pratique et psychologique", de manière à ce que le personnel éducatif ne se retrouve pas seul en cas d'atteinte à la laïcité dans une école. Enfin, le gouvernement a récemment présenté sa réforme de l'entrée à  l'université, avec notamment la fin du tirage au sort dans les filières les plus demandées, et une nouvelle plateforme qui remplacera celle d'Admission Post Bac. Quant au dispositif "devoirs faits", il est entré en vigueur le 6 novembre dernier. 

Lire aussi