Otite et "yoyos" : comment ça se passe ?

En cas d'otites à répétition, la pose chirurgicale de "yoyos" est fréquemment proposée chez les enfants. A quoi servent-ils ? Comment se passe l'opération ? Y a-t-il des risques de complications ? Les réponses du Dr Clémence Pavillon-Maisonnier, ORL à l'hôpital Foch (Suresnes).

Otite et "yoyos" : comment ça se passe ?
© goodluz - 123rf

Pour mieux comprendre ce que sont les yoyos, le Dr Clémence Pavillon-Maisonnier, ORL à l'hôpital Foch à Suresnes. répond à nos questions. 

Dans quels cas pose-t-on des yoyos ? Appelés aussi aérateurs transtympaniques ou diabolos, les "yoyos" sont fréquemment proposés aux enfants sujets aux otites à répétition, mais aussi en cas d'otite séro-muqueuse (OSM), et de surdités persistantes dites "de transmission", car elles sont liées au liquide qui empêche la bonne vibration des osselets de l'oreille moyenne. 

Rappelons que les yoyos sont posés lorsque les traitements médicaux de base ne suffisent pas. "Avant de mettre des yoyos, on essaie d'autres traitements. En cas d'otite séreuse par exemple, on peut tenter d'utiliser des antibiotiques corticoïdes ainsi que des pulvérisations de corticoïdes dans le nez, et on ne peut renouveler ce traitement plusieurs fois", explique l'ORL, qui rappelle par ailleurs que la meilleure prévention reste le lavage de nez quotidien avec des sérums salés.

A quoi servent-ils ? Il s'agit de petits tubes en plastique que l'on pose au niveau du tympan de manière à créer un passage pour aérer l'oreille moyenne (qui se trouve derrière les tympans) pour faire disparaître le liquide. La pose des yoyos permet ainsi d'améliorer la transmission du son et d'éviter le confinement des bactéries. 

Combien de temps garde-t-on les yoyos ? "C'est très variable, entre 2 et 12 mois, sachant qu'en moyenne les yoyos tiennent de 4 à 6 mois. Certains tympans très inflammatoires se réparent très vite et éjectent rapidement l'aérateur transtympanique. En cas de besoin, il est alors possible de mettre d'autres types d'aérateurs qui s'appellent des "T-Tubes" et qui restent plus longtemps", précise Clémence. Sous forme de T, ils se placent de la même façon sous anesthésie générale, mais contrairement aux yoyos qui tombent naturellement, les T-tubes sont retirés sous anesthésie. 

A partir de quel âge peut-on poser des yoyos ? "Seul l'ORL pourra évaluer le besoin de poser ou non des yoyos, précise Clémence Pavillon-Maisonnier. On peut parfois en poser chez des tout-petits, voire chez des bébés qui ont des otites infectieuses. Mais en général, les yoyos se posent en âge scolaire, à partir de la maternelle, lorsque l'on s'aperçoit notamment que l'enfant n'entend pas correctement, qu'il faut répéter, etc.

Comment se déroule l'opération ? La pose de yoyos ne dure que quelques minutes (environ deux à trois minutes) pour chaque oreille, et l'opération se fait sous anesthésie générale. Sous microscope, les chirurgiens font une paracentèse (une toute petite incision dans le tympan) et aspirent le liquide, pour ensuite, glisser le yoyo. "Il est posé sur l'oreille qui en a besoin (pas forcément les deux oreilles). En cas d'otites séreuses, liées aussi à la présence de végétations pouvant boucher la trompe d'Eustache (qui se trouve au fond du nez), et empêcher la bonne aération de l'oreille moyenne, il arrive souvent que les médecins procèdent à la fois à la pose des yoyos et à la fois au retrait des végétations", précise l'ORL.

Après la pose des yoyos, quelles précautions ? Il est recommandé d'éviter de mettre de l'eau dans les oreilles. On entend beaucoup d'interdictions à ce sujet, et l'on a tendance à voir des enfants avec de gros bouchons à la plage. "Je suis plutôt favorable à laisser les enfants vivre tranquillement du moment qu'ils ne plongent pas la tête sous l'eau", précise Clémence Pavillon-Maisonnier. Pour ce qui est du bain ou de la douche au quotidien, "il n'y a aucune précaution à prendre, précise l'ORL. le trou est vraiment tout petit, il ne faut donc pas avoir peur que l'eau passe". Dans tous les cas, demandez conseil à votre ORL.

Que faire en cas d'infection ? Il peut arriver d'avoir une infection locale. Dans ce cas, il suffira de traiter par des gouttes antibiotiques locales, "mais ce n'est pas du tout grave", rassure-t-elle. Dans des cas plus rares, lorsqu'il y a beaucoup de liquide dans l'oreille, il peut y avoir un risque de vertiges.

Mon enfant a peur de l'opération, comment le rassurer ? La pose chirurgicale des aérateurs transtympaniques ne fait pas du tout mal, rassure la spécialiste. "Les enfants ne sentent rien, et il n'y a pas d'antalgiques pour la pose des yoyos. Au contraire, ils sont généralement soulagés très rapidement après l'opération", précise-t-elle. "En revanche, il est possible que les yoyos se bouchent, et l'enfant a de nouveau tendance à sentir cette pression dans l'oreille, mais il suffit le plus souvent de mettre des gouttes". Enfin, rappelons que les anesthésistes sont très rassurants, ils proposent même des masques parfumés et laissent choisir les petits. "Je crois qu'il faut surtout rassurer les mamans, car les enfants ressentent leur stress" conseille Clémence.

Le mystère de l'aérateur transtympanique © Le Faune éditeur

Si votre enfant doit se faire poser des yoyos, un livre sur cette thématique peut être l'occasion de lui expliquer comment va se passer l'opération, et pourquoi il en a besoin. Le mystère de l'aérateur transtympanique, est réalisé par Christophe Gaillard, oto-rhino-laryngologiste et chirurgien cervico-facial. A travers l'aventure de Trompette, le petit éléphanteau, qui n'entend pas correctement tous les bruits de la jungle, les enfants comprennent mieux le déroulement de l'opération. Ce livre illustré aborde ainsi la visite chez l'ORL, l'audiogramme, la rencontre avec l'anesthésiste jusqu'aux conseils post-opératoires. 

Les conseils de l'ORL

- Ne pas hésiter à consulter, si vous avez le sentiment que votre enfant n'entend pas bien. Pour diagnostiquer un problème d'audition chez un petit, voici quelques repères : l'enfant est grognon, il est turbulent à l'école, un peu difficile à la maison... 

- Le lavage de nez est essentiel en prévention des otites séreuses. Il ne faut pas hésiter à nettoyer le nez régulièrement.

Lire aussi