L'astuce des 5 élastiques pour garder son calme

Une mère américaine a trouvé la technique pour mieux gérer son stress. Chaque fois qu'elle perd patience avec son enfant, elle ajoute un élastique à son poignet.

L'astuce des 5 élastiques pour garder son calme
© Shauna Harvey facebook

Il vous est sans doute déjà arrivé d'être sur les nerfs avec vos enfants. Pour améliorer sa patience avec son petit garçon âgé de 4 ans, Shuana Harvey, une mère américaine utilise des... élastiques ! Inspirée d'une blogueuse et auteure d'un livre sur l'éducation positive, la jeune maman a publié sa méthode sur facebook, laquelle a été largement partagée. 

Partant du principe qu'un enfant est davantage marqué par les phrases négatives que celles positives et que les mères ont parfois tendance à culpabiliser d'être trop stressées, Shuna Harvey a trouvé une idée pour compenser les paroles négatives par des actions positives. "J'ai porté 5 élastiques autour de mon poignet du lever à son coucher. Les 5 élastiques représentent les moments où je perds mon calme ou dis quelque chose de méchant à mon enfant. À chaque fois que c'est arrivé, il faut mettre un élastique sur l'autre poignet. Pour pouvoir le remettre au poignet d'origine, il faut faire 5 choses gentilles ou positives avec son enfant. (danser, chanter ensemble, lire ensemble etc.)", explique-t-elle. "Je me trouve tellement stressée, je me tape la tête contre les murs au quotidien parce que je ne comprends pas pourquoi mon enfant de quatre ans continue à être irrespectueux et à ne pas m'écouter. J'étais sur le point de pleurer à chaque moment ces derniers jours. J'ai fini ma journée avec les cinq élastiques sur le poignet d'origine. Je suis vraiment fière de moi d'avoir fait travailler ma patience avec lui. Je sais que c'est seulement le premier jour mais j'ai bon espoir que cela aide notre capacité de communication et notre relation. Si vous vous trouvez être cette 'Maman en Colère', essayez ça !", conseille Shuana Harvey.

Pour autant, les parents ne réagissent pas tous de la même façon. A chacun donc sa technique pour parvenir à se maîtriser !

Lire aussi