Une campagne pour prévenir les risques de défenestration

Santé publique France rappelle aux parents d'enfants en bas âge les précautions à prendre pour éviter les risques de défenestrations accidentelles, qui augmentent avec l'arrivée des beaux jours.

Une campagne pour prévenir les risques de défenestration
© Evgeny Atamanenko-123rf

Chaque année, plusieurs dizaines d'enfants chutent accidentellement d'une fenêtre ou d'un balcon. Et avec l'arrivée des beaux jours et des premières chaleurs, les risques augmentent, rappelle Santé Publique France, qui renouvelle sa campagne de prévention contre les risques de défenestration des jeunes enfants.

Quelques chiffres. Selon la dernière enquête réalisée en 2013 en collaboration avec l'hôpital Necker-enfants malades, ce sont les enfants de moins de 6 ans qui seraient les plus concernés (62 %) par les chutes de grande hauteur, et particulièrement les garçons (70 %). Dans 49 % des cas, la chute a eu lieu alors que l'ouverture disposait d'une protection et dans 50 % des cas, un meuble se trouvait sous l'ouverture. Enfin, dans 82 % des cas, un adulte était même présent dans le logement au moment de l'accident. Selon Santé Publique France, ces chutes surviendraient principalement pendant la préparation du repas, au printemps et en été.

C'est la raison pour laquelle l'agence de santé publique sensibilise de nouveau les parents d'enfants en bas âge, en diffusant deux affiches. Elle rappelle ainsi les précautions à prendre pour être le plus vigilant possible : "ne jamais laisser un enfant sans surveillance près d'une fenêtre ouverte ou sur un balcon, ni disposer à ces endroits des meubles ou des objets que les plus jeunes pourraient "escalader". Par ailleurs, les poignées et verrous ou autres barrières faisant office de garde-corps... ne suffisent pas et ne remplacent en rien la vigilance d'une personne adulte.

Campagne de sensibilisation contre les risques de défenestration © Santé Publique France
Ne laissez jamais un enfant seul près d'une fenêtre ouverte ou sur un balcon © Santé Publique France

Lire aussi