Les enfants ne bougent pas assez !

Le cœur des enfants est en danger, alerte la Fédération Française de Cardiologie à l'occasion des Parcours du Cœur 2017.

Les enfants ne bougent pas assez !
© Cathy Yeulet-123rf

En 40 ans, les enfants de 9 à 16 ans ont perdu 25% de leur capacité cardio-vasculaire, avait déjà alerté la Fédération Française de Cardiologie. En France, seul un enfant sur deux bouge au moins une heure par jour, comme le recommande l'Organisation Mondiale de la Santé. Par ailleurs, moins de 30 % des collégiens se rendent à l'école à pieds et seuls 4 % prennent leur vélo ou leur trottinette. Aussi, l'augmentation du surpoids, de l'obésité et de la sédentarité, ainsi que le temps passé devant les écrans et la consommation de tabac sont les principales causes de cette diminution d'activité physique chez les jeunes.  

À l'occasion du lancement des Parcours du Cœur 2017, organisés du 18 mars au 14 mai dans plus de 800 villes de France, la Fédération Française de Cardiologie souhaite rappeler aux parents l'importance de faire bouger davantage les enfants. "Les actions de prévention vers les enfants constituent une priorité pour la Fédération Française de Cardiologie, car ils n'ont pas encore adopté de manière définitive les mauvaises habitudes d'hygiène de vie. A nous de leur montrer que faire de l'activité physique, manger sainement et refuser une première cigarette, c'est davantage un plaisir qu'une contrainte !", précise la Présidente, le Pr Claire Mounier-Vehier.

La Fédération lance également une campagne de sensibilisation avec le film "Chutes, laissez-les tomber" qui sera diffusé durant un mois à partir du 18 mars, sur les chaînes de télévision (France TV, Canal + et sur la TNT). Ici, le message est clair : un enfant prend plus de risques à rester assis qu'à bouger ! "On est face à la première génération qui risque de vivre probablement moins longtemps en bonne santé que la précédente.", ajoute le Pr François Carré, cardiologue au CHRU de Rennes et membre de la Fédération Française de Cardiologie. "Commencer jeune permet de développer son goût pour l'activité et la notion de plaisir. Un adolescent actif a de meilleures chances de devenir un adulte actif . C'est pourquoi, il faut que les parents soient vigilants et qu'ils n'habituent pas leurs enfants à être inactifs", conseille-t-il.

Comment les aider à bouger plus ? Pour inciter les jeunes à prendre de bonnes habitudes qui leur permettront ensuite de lutter contre les maladies cardio-vasculaires, la Fédération  Française de Cardiologie recommande de proposer aux enfants d'aller à l'école à pied, à vélo ou à trottinette. Ou du moins, si l'on accompagne ses enfants en voiture, de les déposer à 500 mètres de l'établissement scolaire et de les récupérer au même endroit. A la sortie de l'école, vous pouvez proposer à votre petit de jouer dans le jardin, et à l'arrivée des beaux jours, pourquoi ne pas passer par le parc ? Un endroit idéal aussi pour se balader le week-end en famille. Par ailleurs, les adolescents sont davantage attirés par les activités de groupe. Foot, basket, volley, handball, skate, roller, danse, hip-hop ou gymnastique pourraient peut-être devenir leur nouvelle passion !

Lire aussi