Comment aider nos enfants à mieux respirer ?

Contrairement aux idées reçues, l'air intérieur que nos enfants respirent à la maison est encore plus pollué que l'air extérieur. A l'occasion de la journée mondiale des allergies, nos conseils pour les aider à mieux respirer.

© dolgachov-123rf

De nombreuses études ont déjà démontré que l'air intérieur était souvent plus pollué que l'air extérieur. Selon une enquête publiée en novembre dernier, l'exposition à certaines particules serait surtout présente à la maison et à l'école avec 83,8 % d'exposition au noir de carbone et 85,3 % d'exposition aux particules ultrafines. Menée auprès de 96 écoliers parisiens et de banlieue, cette étude a permis de mesurer la qualité de l'air que les enfants respirent au quotidien. Ainsi, les plus jeunes seraient particulièrement exposés à la maison, où ils passent la majeure partie de leur temps. Les transports en commun (voiture, métro, train et bus) exposent les enfants à des niveaux de noir de carbone les plus élevés, mais contrairement aux idées reçues, ils ne représentent que 12 % de l'exposition au quotidien, en raison des courtes durées d'exposition. A l'occasion de la journée mondiale des allergies, voici quelques conseils pour aider les enfants à mieux respirer. 

Comment purifier sainement l'air de la maison ? 

  • Aérer. Pour commencer, il est indispensable d'aérer régulièrement les pièces de la maison et notamment la chambre de bébé ou de votre enfant, durant 20 minutes environ. Ouvrez les fenêtres matin et soir de préférence, lorsque l'air extérieur est le moins pollué,  afin de renouveler l'air intérieur. Pensez aussi à aérer systématiquement après avoir cuisiné pour éliminer les odeurs.
  • Limiter les produits ménagers. Bombes dépoussiérantes, eau de javel, détartrants... Certains désinfectants ou autres produits ménagers sont néfastes pour la santé, notamment s'ils sont utilisés trop souvent. S'ils permettent de nettoyer efficacement les tâches quotidiennes, ils contiennent des substances volatiles qui peuvent occasionner des gênes respiratoires ou des allergies. Méfiez-vous en particulier des produits nettoyants parfumés aux agrumes car ils sont plus irritants pour les allergiques et les asthmatiques. Vous pouvez en outre vous référer à l'Ecolabel européen afin de choisir des produits d'entretien moins nocifs. Enfin, aérez bien les pièces qui viennent d'être nettoyées.
  • Comment nettoyer les jouets de bébé ? Du savon et de l'eau chaude suffisent à nettoyer les jouets que votre enfant porte régulièrement à la bouche. Une fois propres, vous pouvez les désinfecter de manière à éliminer les germes et les saletés. S'il s'agit de jouets en plastique, vous pouvez même les passer au lave-vaisselle.
  • Laver les draps régulièrement. Pour lutter contre les acariens, veillez à laver à 40°C les draps et housses de couette. Si votre enfant est allergique ou asthmatique, évitez les tapis, coussins, moquettes... et limitez les peluches. Il est d'ailleurs inutile de mettre celles-ci au congélateur : contrairement à l'idée reçue, cela ne tue pas les allergènes, bien au contraire, c'est la meilleure façon pour les conserver !
  • Éviter de parfumer la pièce. Attention aux bougies parfumées, à l'encens, aux parfums d'ambiance ou encore aux huiles essentielles, qui libèrent des substances nocives comme le formaldéhyde ou le benzène. Évitez aussi les insecticides tels que les anti-moustiques, que l'on a tendance à asperger en grande quantité à l'arrivée de l'été. 
  • Vérifier l'état de la maison. Il est recommandé de vérifier régulièrement l'état de sa chaudière. Par ailleurs, un système de ventilation est indispensable pour lutter contre les problèmes d'humidité et de moisissures, qui peuvent être responsables de difficultés respiratoires.
  • Ne pas fumer. Il va de soi que les fumeurs sont invités à se rendre sur le balcon pour allumer leur cigarette, ou mieux, à prendre la bonne résolution d'arrêter de fumer. 

Lire aussi