Education prioritaire : un enseignant supplémentaire dans toutes les classes

Le dispositif "Plus de maîtres que de classes" sera généralisé à tous les établissements en éducation prioritaire, dès la rentrée 2017.

© racorn - 123RF

Pour lutter contre l'échec scolaire, toutes les écoles en éducation prioritaire, mais aussi des écoles rurales isolées auront un maître surnuméraire à partir de la rentrée 2017 grâce au dispositif "Plus de maîtres que de classes". Lancé en 2013, il prévoyait la création de 7 000 emplois. D'ici la fin du quinquennat, ce seront finalement plus de 5 000 postes qui auront été créés. Un rapport du comité national de suivi du dispositif "Plus de maîtres que de classes" remis mardi indique en effet que 1 267 emplois d'enseignants supplémentaires ont été créés en 2013, 1 849 en 2014, 2 352 en 2015 dont 1 733 en éducation prioritaire. A la rentrée 2016, 3 220 de ces postes étaient implantés. A la rentrée 2017, la création de 1 941 emplois supplémentaires est prévue, a annoncé la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem. Dans ce rapport, les auteurs assurent par ailleurs que "les élèves gagnent en confiance" ajoutant que "ce dispositif contribue à la réduction des inégalités, à l'amélioration du climat scolaire et à la réussite de tous".

Un maître supplémentaire pour aider les élèves. Le dispositif "Plus de maîtres que de classes" prévoit la mise en place de nouvelles organisations pédagogiques au sein des classes de cycle 2. Le "maître plus" pourra ainsi co-enseigner ou co-intervenir avec le maître titulaire. Si l'enseignant supplémentaire peut être rattaché à une ou plusieurs écoles, le comité recommande toutefois que cela n'aille pas au-delà de deux écoles. Cela rendrait difficile le travail d'équipe dans le cas contraire. L'objectif est de "renforcer l'encadrement des élèves dans les zones les plus fragiles en prévenant la difficulté scolaire" ou en y remédiant si certaines difficultés d'apprentissage sont déjà installées, explique le site du ministère Eduscol. Pour chaque élève, l'accent sera particulièrement mis sur la maîtrise de la langue orale et écrite, les mathématiques et la méthodologie du travail scolaire.

Lire aussi